The Baby [Mini Critiques]

The-Baby-Affiche-France-Mini-Critique

“Suite à une soirée bien arrosée lors de leur lune de miel, deux jeunes mariés doivent gérer une grossesse survenue plus tôt que prévu. Alors que le futur père choisit d’immortaliser les neuf mois à venir en filmant sa femme, il découvre que celle-ci adopte un comportement de plus en plus inquiétant, témoignant de changements profonds aux origines à la fois mystérieuses et sinistres…”

Mini-Critique-The-Baby-Paul

Dans la grande famille des found-footages (horrifiques pour la plupart), genre particulièrement en vogue actuellement et dont le meilleur film n’est même pas un film d’horreur, il y a du très bon (Chronicle, Cloverfield, le premier Paranormal Activity qui tirait son épingle du jeu), du mauvais (les suites de Paranormal Activity, Le Dernier Exorcisme Part I et II et tout plein d’autres films inutiles et totalement oubliable) et il y a le fond du panier. J’ai nommé l’immonde The Baby.

The Baby est nul, je veux dire littéralement. Je veux dire qu’au-delà du fait d’être un mauvais film, c’est également un mauvais found-footage, peut-être le pire jamais produit. Les cadrages sont immondes (et l’excuse du found-footage n’est pas valable, regardez Chronicle), le montage est chiant, la réalisation est dégueulasse, le found-footage n’a aucun sens (il y a même parfois dans une scène des plans issus de différentes caméras), les acteurs ne savent pas où ils sont, on a pas peur une seule seconde, et on devrait impérativement programmer Rosemary’s Baby à la place de ce film tant Polanski devrait toucher des droits d’auteurs sur cet infâme plagiat d’un classique de l’horreur. La raison pour laquelle je ne mentionne pas l’histoire est que je n’ai même pas fini le film. Lorsque l’on se retrouve devant une demi-heure de clichés, d’histoire qui n’avance pas, de situations vues vues et revues par bien meilleurs ou de scènes tellement inappropriées qu’elles en deviennent risible c’est déjà bien pour moi.

Pourtant, au-delà de son mauvais scénario, il y avait quelque chose de bien à faire avec ce Baby. Pour peu qu’on sache tenir une caméra et que les ados attardé qui ont pourtant vus des films d’horreur, mais prennent tout ce qui passe pour des chef-d’œuvres ne se précipiter pas dessus (ce qui risque d’arriver). The Baby est donc un ramassis de clichés, dans un des pires emballages jamais vu au cinéma. Un exploit.

Mini-Critique-The-Baby-Tanguy

Il est toujours un peu difficile aujourd’hui de se retrouver face à un found-footage, d’autant plus que le réservoir de bons films dans ce genre de format s’épuise très vite alors que ce type de film est tout récent. The Baby, qui sort dans nos salles le 7 mai, par chance, n’échappe pas à la règle, car il est extrêmement mauvais. Et ce qui est génial, c’est qu’il semble ne pas le remarquer une seule fois, s’enfonçant encore plus dans un délire assommant et indigne du cinéma d’horreur.

Plus clairement, Devil’s Due (son titre original) fait un travail extrêmement basique dans son format puisqu’il ressasse d’histoires déjà vues sans jamais penser à se renouveler, forçant alors son ridicule incontestable. Ajoutez à cela, pour faire encore plus crédible et original, une mise en scène précise – pourquoi? – clairement identifiable (la scène du supermarché est délicieuse de mépris) mais qui n’a rien à faire dans un found footage censé prôner une sorte d’amateurisme et d’insouciance quant aux gestes futurs.

Parlons également des effets visuels absolument atroces. Tout d’abord, pour utiliser le format “caméra amateur”, il faut un but, il faut justifier sa prise de vue sous les moindres détails, implicitement ou non. Ici, seules dix minutes sur l’heure et demie insoutenables sont a priori justifiées, ce qui laisse entrevoir des faiblesses et de la facilité (ça fait “bankable”, que voulez-vous?) quant aux idées narratives et visuelles. Notons également que la caméra filme constamment les pieds du personnage la tenant, ou se base sur des décors sombres, souvent illisibles même, tellement ils sont sombres, pour tenter de masquer ce côté terriblement cheap du film. Pour corser le tout, parlons des déplacements de personnes assez bizarres pour amener des petits jumpscares vains et indignes, pour faire pleurer les petits enfants… de rire. Bon, d’accord, de temps en temps c’est plutôt sympa et ça se pardonne. Mais sur 90 minutes…

Quand on veut faire nul, autant le faire jusqu’au bout: tous les acteurs sont bien entendu incroyablement artificiels, qui feraient mieux de se re-regarder Chronicle pour apprendre comment faire simple et efficace. Mais ces défauts sont aussi faciles à trouver que les ignominies du montage, torché, qui déplace ça et là des scènes pouvant être interchangeables à l’infini.

Mini-Critique-The-Baby-Kev44600

Comme on pu le dire ou le faire sous-entendre les deux rédacteurs précédents, The Baby est bel et bien la purge de la semaine. Film navrant d’un bout à l’autre, il accumule les fausses notes jusqu’à une scène finale navrante, car sans aucune originalité et usant de clichés déjà vus auparavant avec des films dits d’horreur comme Paranormal Activity, Devil Inside, Possédée et déjà parodié dans un Scary Movie comme quoi ils n’ont toujours pas retenu la leçon..

Chaque année depuis la sortie de Paranormal Activity premier du nom, un distributeur nous apporte des États-Unis un nouveau film d’horreur usant d’une réalisation found-footage. Le found-footage est censé mettre en lumière une vidéo amateur retrouvée sur les lieux d’un crime ou par hasard. Pour avoir un vrai film en found-footage, il faut donc un montage qui paraisse brute et possédant des ellipses temporel, ainsi qu’un cadrage qui ne soit pas travaillé, car l’utilisateur peu filmé tout et n’importe quoi avec sa caméra au poing. Le but de cette vidéo n’est pas de devenir un film, mais de sauvegarder un moment entre amis ou autre. Le Projet Blair Witch était une vidéo amateur qui proposait des sensations dignes d’un film, Cloverfield réussissait à faire le lien entre le cinéma et la “vidéo amateur” et The Baby fait du cinéma classique, tout en se disant être du found-footage. Le film est scripté de A à Z. Aucune situation n’est crédible, les réactions des personnages n’ont rien de naturel, le cadrage est beaucoup trop propre et surtout le film oublie totalement le procédé au bout d’un certain moment.

Aucune tension, jumpscares prévisibles à cause d’une narration transparente et d’un montage convenu, des personnages aux réactions ridicules…On pourrait continuer pendant longtemps à trouver des adjectifs négatifs allant à la perfection à ce film, mais nous allons nous arrêté là et vous conseiller de ne surtout pas aller voir ce The Baby et d’acheter The Bay qui sans être parfait, tentait de mettre en place certaines idées pour coller avec une réalisation found-footage.

0.5/5

The-Baby-Mini-Critique-Image-6 The-Baby-Mini-Critique-Image-1 The-Baby-Mini-Critique-Image-2 The-Baby-Mini-Critique-Image-3 The-Baby-Mini-Critique-Image-4 The-Baby-Mini-Critique-Image-5

Commentaires Facebook

7 commentaires sur “The Baby [Mini Critiques]

  1. Coucou j’arrive pour l’interview. Voici donc 15 questions que tu devras copier et coller sur mon article “Concept” en page 2. Tu devras ensuite y répondre avec des réponses longues et précises. Merci 🙂

    1. Présentes toi rapidement (Prénom, Age, Passion…)

    2. Pourquoi un blog sur le cinéma?

    3. Quel est le premier film dont tu as le souvenir d’être allé voir au cinéma?

    4. Plutot comédie ou film d’horreur?

    5. Ton top 3 des meilleurs films?

    6. Que penses tu de l’acteur Nicolas Cage?

    7. Le meilleur film que tu as vu pour le moment en 2014?

    8. Cites des films que tu ne conseils pas du tout?

    9. A choisir, plutot la saga Spiderman ou la saga Batman?

    10. Comment trouves tu le côté décalé de Tim Burton?

    11. Combien as tu de visites en moyennes par mois?

    12. As tu déjà eu des conflits dans les commentaires?

    13. Te serais tu vu dans le monde du cinéma? (peu importe le métier)

    14. Ou te vois tu dans 10 ans?

    15. Un petit mot pour tes fidèles lecteurs?

    Merci de répondre assez rapidement 🙂
    Bisou, Mélissa

  2. Je ne comprends toujours pas pourquoi on produit des films comme ça. Je suis un amateur des found footages et dans une année on a très peu qui sont intéressants et qui sortent leurs épingles du jeu. Je prendrais l’exemple de The Troll Hunter qui s’avère être sympa, sans vraiment essayer d’impressionner et puis voilà des Trolls quoi ! Après c’est sûr que Chronicles ou encore Cloverfield (dont j’attends une possible suite, en tout cas je l’espère fortement) ont monté ce genre à un certain sommet de réussite, à quand de futurs films comme ça

  3. Je vous rejoins dans cet avis tant ce film est une immonde purge de bout en bout. C’est idiot, ultra balisé et prévisible, chiant à en pisser du caca. Une merde à jeter à la gueule du studio qui ose sortir ça en salles et laisser des films de bien meilleure qualité atterrir directement dans les bacs dvd et br.

  4. C’est en même temps un found-footage ruiné qui ne se comprend pas lui-même. (Si j’avais compris ton message Evilash, mais j’ajoutais cela par dessus). Surtout qu’en France le film est resté quelquetemps premier au box-office (au moins une semaine… et c’est déjà beaucoup!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *