Un Profil pour Deux réalisé par Stéphane Robelin [Sortie de Séance Cinéma]

Synopsis : “Pierre, veuf et retraité, ne sort plus de chez lui depuis deux ans. Il découvre les joies d’internet grâce à Alex, un jeune homme embauché par sa fille pour lui enseigner les rudiments de l’informatique. Sur un site de rencontre, une ravissante jeune femme, Flora63, séduite par le romantisme de Pierre, lui propose un premier rendez-vous. Amoureux, Pierre revit. Mais sur son profil il a mis une photo d’Alex et non la sienne. Pierre doit alors convaincre le jeune homme de rencontrer Flora à sa place.”


Les lumières de la salle de cinéma s’allument, tu te repositionnes sur ton siège pour avoir fière allure parce que la position “je m’installe comme à la maison” ce n’est pas trop ça, et là, ton ami(e) se retourne vers toi et te pose la question fatidique…

cinetick[maxbutton id=”71″]


Vous rendez-vous compte que ce n’est que le troisième film de Stéphane Robelin, bien qu’il soit cinéaste depuis 2004. Cette comédie qui se veut légère et enlevée se base sur le scénario connu et balisé de l’amoureux qui ne peut se résoudre à rencontrer la belle qu’il aime, car il est différent. En quelque sorte, une adaptation de Cyrano de Bergerac, mais sur le mode la comédie sentimentale. Les sentiments sont réellement présents, mais la comédie et l’humour moins. Si bien entendu, l’histoire est revue et réchauffée, on pouvait en attendre un côté mélancolique et agréable de par la présence de Pierre Richard en veuf inconsolable et la trop rare Fanny Valette. Leur rencontre “réelle” vaut d’ailleurs les beaux moments de quiproquos du film. Pourtant comment ces deux là peuvent-ils se rencontrer et s’aimer ? Parce que Pierre à la faveur d’Alex qui lui apprend internet, se sert de l’image du jeune homme pour draguer sur les sites de rencontres… ou plutôt rencontrer et discuter.

Flora acceptera-t-elle d’aimer Pierre malgré le mensonge ?

Les discussions virtuelles sont d’ailleurs très jolies (la voix de Fanny Valette est ensorcelante, comme pu l’être Scarlett Johansson dans Her) mais ensuite. Ensuite, c’est très faible. L’humour est peu présent, car Stéphane Robelin choisit la tendresse et non les blagues à tout va. Également, car le reste du casting n’est pas à la hauteur du duo Richard-Valette. Yaniss Lespert (qui interprète Alex) semble par moment dépassé voire se demande ce qu’il fait là. On l’a pourtant vu plus inspiré dans la série Fais pas-ci, fais pas ça. Et que dire encore de Stéphane Bissot et Stéphanie Crayencour (qui joue la belle-mère et petite amie d’Alex, soit la mère et la fille de Pierre) qui surjoue sans cesse. Une véritable déception ! De fait, on accroche peu et on trouve le temps long. Au point de regarder sa montre en espérant obtenir mieux et plus du film. Mieux : de l’amour (car il en manque un peu dans la famille de Pierre) et plus : de l’humour, car cette histoire en manque beaucoup.

En résumé, Un Profil pour Deux est une comédie romantique sympathique pour une soirée “plateau-repas-télé”. Autant ne pas s’embarrasser d’une séance en salles… et continuer à désespérer de la production française comique en ce moment.

[usr 1,5]


Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *