[Palmarès] 87e Cérémonie des Oscars – Le sacre du Birdman au Dolby Theater

Oscars

Après une Cérémonie des Césars très longue et fortement ennuyante, voici qu’on achève ce weekend de cérémonies avec la 87e Cérémonie des Oscars, les fameux Oscars. Contrairement aux précédentes années, cette année, la compétition est totalement ouverte et plusieurs films, acteurs et actrices sont pressenties pour remporter le prix de leur catégorie. Malgré tout, on retiendra deux noms en amont de cette cérémonie, que sont : Birdman et Boyhood. Depuis plusieurs mois, ces deux films se donnent batailles dans diverses cérémonies, mais lequel repartira avec les deux statuettes les plus prestigieuses, tout en sachant que chaque année ou presque le film qui remporte le prix du Meilleur Réalisateur, remporte également le prix du Meilleur Film. Comment tout cela c’est-il passé cette année et surtout, les acteurs ou actrices acclamés par les internautes et spectateurs ont-ils eu les Oscars mérités ? Réponse sans plus attendre avec le palmarès complet, avant de finir sur un court débrief de la cérémonie.

Pour ceux qui souhaitent voir quelques photos du Tapis Rouge, vous pouvez rejoindre le Compte Twitter du blog @CineCinephile.

Oscars-87-Palmarès

Meilleur film
Birdman réalisé par Alejandro Gonzales Inarritu

Meilleur acteur
Eddy Redmayne dans La merveilleuse histoire du temps

Meilleure Actrice
Julianne Moore dans Still Alice

Meilleur réalisateur
Alexandro Gonzalez Inarritu pour Birdman

Meilleur scénario original
Alejandro Gonzales Innaritu pour Birdman

Meilleur scénario adapté
Graham Moore pour Imitation Game

Meilleure chanson originale
Glory (Selma) par Common et John Legend

Meilleure bande originale
Alexandre Desplat pour The Grand Budapest Hotel

Meilleure direction artistique
The Grand Budapest Hotel

Meilleur montage
Whiplash

Meilleure photographie
Emmanuel Lubezki pour Birdman

Meilleure actrice dans un second rôle
Patricia Arquette dans Boyhood

Meilleur Mixage sonore
Whiplash

Meilleur montage sonore
American Sniper

Meilleur film en langue etrangère
Ida

Meilleur film documentaire
CitizenFour

Meilleur court-métrage d’animation
Feast

Meilleur court-métrage documentaire
Crisis Hotline : Veterans press I

Meilleurs effets spéciaux visuels
Interstellar

Meilleur Film d’animation
Les Nouveaux Héros

Meilleur court-métrage 
The Phone Call

Meilleurs maquillages et coiffures
The Grand Budapest Hotel

Meilleurs costumes
The Grand Budapest Hotel

Meilleur acteur dans un second rôle
J.K Simmons dans Whiplash

Vous vouliez des surprises ? Eh bien vous en avez eu, mais on s’attendait plus ou moins à la majorité des films récompensés. En effet, cette cérémonie ne nous a pas cloués à notre siège au travers de divers films récompensés. Les aficionados du film Boyhood de Richard Linklater ont été déçus, car sur pas moins de 6 nominations, Boyhood a seulement totalisé 1 Oscar, prix mérité pour Patricia Arquette, qui, même si je n’aime pas le film, est excellente dans son rôle de mère de famille.

Pour trouver des surprises au sein de ce palmarès, il faut se tourner vers Michael Keaton qui risque de finir comme son personnage de Birdman après avoir vu l’Oscar qui lui était destiné, attribué au non moins excellent Eddie Reydmayne pour sa prestation dans The Theory of Everything. Du côté de la technique, tous les prix remis étaient amplement mérités et notamment celui de la Meilleur Bande Sonore pour Alexandre Desplat qui, après huit nominations, a enfin obtenu sa statuette. Wes Anderson, qui habite Paris depuis quelques temps maintenant, est également un grand gagnant de cette 87 cérémonie des Oscars avec 4 Oscars Techniques mérités, tant The Grand Budapest Hotel est un film atypique et surprenant grâce en grande partie à sa direction artistique et son aspect cartoon dans la mise en scène.

On finira sur le bon tempo, car oui, Damien Chazelle a enfin trouvé le bon tempo pour son Whiplash qui repart avec 3 statuettes dont celle du Meilleur Second Rôle Masculin pour JK Simmons et celle du Meilleur Montage. Chacun se fera son propre avis sur ces prix et pour ma part, ils restent satisfaisant, tout en sachant que le film de David Fincher, Gone Girl, n’était nommé que par le biais de Rosamund Pike.

Oscars-Neil-Patrick-Harris

Un petit mot sur le nouvel host de cette année : Neil Patrick Harris. Après une ouverture d’exception, mise en scène telle une scène d’un musical de Broadway sous la forme d’un hommage au cinéma populaire, il nous décrochait quelques sourires par le biais d’improvisation de temps à autre, mais majoritairement, nous avons assisté à une cérémonie placée sous le signe de l’émotion. Au travers des discours des gagnants, ce sont des messages emprunts d’émotions qui nous ont été délivrés. De beaux moments, notamment l’interprétation de la chanson Glory, tirée du film Selma, par le rappeur Common et John Legend. Une belle cérémonie.

Sur ce, on vous laisse sur ce beau moment dédié au film Selma et à sa musique originale récompensée par l’Oscar de la Meilleure Chanson pour un film.

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=ZWE2Yb_jMZg&w=640&h=360]

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *