La Vie Rêvée de Walter Mitty [Critique]

The-Secret-Life-of-Walter-Mitty-Poster

“Walter Mitty est un homme ordinaire, enfermé dans son quotidien, qui n’ose s’évader qu’à travers des rêves à la fois drôles et extravagants. Mais confronté à une difficulté dans sa vie professionnelle, Walter doit trouver le courage de passer à l’action dans le monde réel. Il embarque alors dans un périple incroyable, pour vivre une aventure bien plus riche que tout ce qu’il aurait pu imaginer jusqu’ici. Et qui devrait changer sa vie à jamais. “

Paru en 1939, La Vie Rêvée de Walter Mitty était au départ une nouvelle écrite par James Thruber avant de se voir adaptée au cinéma en 1947 par Norman Z. McLeod. 66 ans après cette première adaptation, c’est l’acteur Ben Stiller qui retrouve son poste de réalisateur après le très acclamé Tonnerre Sous Les Tropiques. Adepte des comédies loufoques, Ben Stiller troque son costume de comique pour endosser le costume du rêveur Walter Mitty. On sait depuis quelques films que Ben Stiller aime bien les rôles complexes où les personnages se posent des questions sur la vie et la nécessité de leur existence et cette fois il a décidé de prendre la responsabilité de réaliser un film autour de ce thème. Avec La Vie Rêvée de Walter Mitty, Ben Stiller questionne les spectateurs sur leurs vies respectives. Vivre la vie au jour le jour afin de réaliser nos rêves est un idéal, mais lorsqu’on souhaite vivre confortablement il faut travailler. Mais est-ce que la vie quotidienne est incompatible avec la réalisation des rêves ? C’est avec ce film que vous aurez la réponse à cette question que l’on serait à même de se poser.

Écrit de manière astucieuse et généreuse, le film emporte littéralement le spectateur dans le monde féerique de Walter Mitty. Plus qu’un simple individu à la vie quotidienne sans importance, Walter Mitty est à lui seul la représentation de la vie que chaque homme aimerait avoir. Débutant avec une vie quotidienne sans importance, c’est grâce à l’envie d’aimer et de bien faire que Walter va se dépasser et pourquoi pas réaliser ses rêves. Plus Walter va s’épanouir dans sa vie, plus le mélange entre le rêve et la réalité va devenir harmonieux à tel point que le spectateur peut sans cesse se demander s’il fait face à la vérité. Proposant en surplus de la leçon de vie, une critique de la société moderne du tout numérique ainsi qu’une belle histoire d’amour, on peut dire que ce film possède un scénario brillamment écrit et très intelligent. Pour propulser le spectateur dans un autre monde, plus enchanteur et convivial que notre monde actuel, Ben Stiller a décidé d’utiliser une colorimétrie chatoyante et lumineuse. Cette colorimétrie au combien lumineuse et coloré, permet aux environnements de révéler toutes leurs richesses cinématographiques. Sublimé par une magnifique photographie signée Stuart Dryburgh, le film nous offre une large palette de magnifique panorama.

En tant qu’acteur Ben Stiller peut être drôle ou agaçant suivant les rôles et les goûts de chacun, mais en tant que réalisateur il se doit de faire l’unanimité. Doté d’une réalisation utilisant à la fois plans larges et plans serrés sur les personnages, Ben Stiller manie ses caméras comme un photographe fixerait chaque moment sur un négatif. Plan par plan, le spectateur va découvrir un nouvel élément de l’environnement, un nouvel élément de l’évolution de la personnalité de Walter. On remarquera la manie que possède Ben Stiller à sans cesse jouer avec les décors. Chaque élément du décors est réfléchie et possède une connotation bien précise. Le scénario se coordonne parfaitement avec la réalisation et la mise en scène de Ben Stiller qui lui même évolue sa manière de filmer en concordance avec Walter. Alors que le film débute timidement, c’est l’évolution psychologique de Walter et donc l’évolution de la réalisation qui va faire en sorte que le film va gagner en dynamisme avant de finir de très belle manière sans laissé le spectateur sur u sentiment de frustration. Brillamment écrit, majestueusement réalisé et interprété avec brio par un Ben Stiller qui n’a jamais été aussi émouvant et attachant, La Vie Rêvée de Walter Mitty est un film qui fait rêver et qui permet à chacun de réfléchir sur son avenir respectif.

Bonne Résolution de 2014 : Lancez-Vous !

4.5/5

La-Vie-Rêvée-de-Walter-Mitty-Critique-Image-1 La-Vie-Rêvée-de-Walter-Mitty-Critique-Image-2 La-Vie-Rêvée-de-Walter-Mitty-Critique-Image-3 La-Vie-Rêvée-de-Walter-Mitty-Critique-Image-4 La-Vie-Rêvée-de-Walter-Mitty-Critique-Image-5

Commentaires Facebook

0 commentaire sur “La Vie Rêvée de Walter Mitty [Critique]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *