[Critique] Edge of Tomorrow réalisé par Doug Liman

Edge-of-Tomorrow-Tom-Cruise-Affiche

“Dans un futur proche, des hordes d’extraterrestres ont livré une bataille acharnée contre la Terre et semblent désormais invincibles: aucune armée au monde n’a réussi à les vaincre. Le commandant William Cage, qui n’a jamais combattu de sa vie, est envoyé, sans la moindre explication, dans ce qui ressemble à une mission-suicide. Il meurt en l’espace de quelques minutes et se retrouve projeté dans une boucle temporelle, condamné à revivre le même combat et à mourir de nouveau indéfiniment…”

Quelques semaines après le Roadshow où j’avais pu voir 30 minutes du film, j’ai pu découvrir le nouveau Doug Liman, avec Tom Cruise et Emily Blunt. N’attendant absolument rien du film, les bandes-annonces et images que j’avais vues ne m’ayant pas tant emballé, j’y suis donc allé à l’inverse d’un X-Men ou d’un Godzilla, en ne pensant pas aimer le film.Et bien je devrais faire ça plus souvent, tant j’ai beaucoup apprécié le film pour ce qu’il est, un divertissement, rien de plus.

Le film commence donc très efficacement, montrant le personnage de Tom Cruise un peu partout…sauf sur un champ de bataille, et introduisant petit à petit le personnage d’Emily Blunt (malgré des ficelles qui explosent les yeux). Toute l’introduction se déroule donc très bien, jusqu’à la scène du débarquement. Et là il faut bien avouer une chose, c’est que même si Doug Liman n’a aucune patte visuelle (le film est réalisé comme un jeu vidéo, mais dans le sens ludique du terme, pour renforcer l’immersion) et pas vraiment d’identité en tant que metteur en scène, il sait divertir. Ses scènes d’actions sont lisibles, efficaces et impressionnantes. Et Emily Blunt est badass.

Après, la mise en place du pitch est de l’intrigue principale va être un peu répétitive (forcément vu le sujet), mais va rapidement se remplir de beaucoup d’humour et, la même journée étant vécu “à l’infini”, le rythme des scènes d’actions ne baissera pas tant que ça, ce qui est donc également très plaisant. Tout l’arc autour des aliens est également plaisant à suivre, le film ne versant pas (encore) dans le cliché et nous permettant donc de bien apprécier le déroulement de la chose. C’est dans sa dernière partie que le film va pêcher, jouant sur des trucs que l’on a vu venir à mille kilomètres, et sur une surenchère de tout pas forcément agréable. Le final est également complètement anachronique et totalement illogique avec le reste du film, et n’assume en même temps pas ce qu’il avançait depuis le début de la dernière partie du film.

Le “pouvoir” (ou la malédiction c’est selon) de Tom Cruise est également bien utilisé. À un certain point du film on ne sait pas où Tom Cruise en est, si les évènements auxquels on assiste ont déjà été vécus ou non, ce qui créé une (légère) confusion assez bienvenue. Après on peut reprocher beaucoup de choses au film. En soit, il ne raconte rien, et les thèmes qui pourraient être amenés par l’histoire sont survolés ou esquivés ce qui est bien dommage. La chose est également prévisible et remplie de clichés, mais on sent l’envie de Christopher McQuarrie (qui a réécrit une partie du script) de bien faire et c’est très plaisant.

Mais, Edge of Tomorrow est un bon blockbuster. Oui, il est cliché, oui il ne raconte rien, mais ce n’est pas ce qu’on attend de lui. On veut du divertissement, on l’aura, sans prise de tête et en même temps, sans être pris pour des cons comme face à un The Amazing Spiderman : Le Destin d’un Héros ou un Transformers. Évidemment qu’un X-Men ou un Godzilla seront mille fois meilleur, car ils racontent des choses, sont intelligent et profond. Mais il est important que des blockbusters comme Edge of Tomorrow existent, pour pouvoir nous divertir sans plus, et pouvoir “respirer” pas trop bêtement entre deux blockbusters supérieurs.

Ne boudons donc pas notre plaisir, Edge of Tomorrow est un divertissement pas trop bête, fun, drôle, plutôt pas mal interprété (Emily Blunt est badass rappelons-le) et efficace dans ses scènes d’actions. Ce n’est pas le film de l’été, ça ne nous marquera certainement pas profondément, mais ça permettra de passer un bon moment en face de quelque chose de quand même bien meilleur que ce qui nous est généralement servi par Hollywood.

3.5

Pour découvrir une vingtaine d’images du film, rendez-vous ici-même.

Edge-of-Tomorrow-Tom-Cruise-Image-2

 Edge-of-tomorrow-Critique-Image-1Edge-of-tomorrow-Critique-Image-2 Edge-of-tomorrow-Critique-Image-3Edge-of-tomorrow-Critique-Image-5Edge-of-Tomorrow-Tom-Cruise-Image-2

Commentaires Facebook

2 commentaires sur “[Critique] Edge of Tomorrow réalisé par Doug Liman

  1. Encore et toujours le même film avec Tom Cruise en personnage principal, homme d’action avec une fausse profondeur (en général toujours des gros clichés hollywoodiens) et pas mal de guns, de bastons et une pincée de SF pour mieux vendre.
    En visionnant les bande-annonces j’ai eu l’impression de revoir la même mayonnaise que pour Oblivion.

    Toujours pas envie de le voir, du coup ^_^

    Ou alors en soirée-pop-corn, si j’ai vraiment rien de mieux à faire, ce qui m’étonnerait beaucoup 😉

    1. Bah c’est ça, sauf que c’est bien fun. Bon c’est clairement beaucoup mieux qu’Oblivion déjà, mais c’est fait pour ça, des soirées pop-corns, pas pour marquer d’une pierre blanche la filmo de Tom Cruise 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *