[Décryptage Blu-Ray] John Wick réalisé par David Leitch et Chad Stahelski

John-Wick-Blu-Ray

« Depuis la mort de sa femme bien-aimée, John Wick passe ses journées à retaper sa Ford Mustang de 1969, avec pour seule compagnie sa chienne Daisy. Il mène une vie sans histoire, jusqu’à ce qu’un malfrat sadique nommé Iosef Tarasof remarque sa voiture. John refuse de la lui vendre. Iosef n’acceptant pas qu’on lui résiste, s’introduit chez John avec deux complices pour voler la Mustang, et tuer sauvagement Daisy…
John remonte la piste de Iosef jusqu’à New York. Un ancien contact, Aurelio, lui apprend que le malfrat est le fils unique d’un grand patron de la pègre, Viggo Tarasof. La rumeur se répand rapidement dans le milieu : le légendaire tueur cherche Iosef. Viggo met à prix la tête de John : quiconque l’abattra touchera une énorme récompense. John a désormais tous les assassins de New York aux trousses. »

On ne peut pas dire véritablement beaucoup de mal du film John Wick, mais surtout, dire qu’il réussit presque tout ce qu’il entreprend ne serait pas faux, loin de là. Se blinder de références à la pop-culture était son objectif, il l’atteint amplement. Son scénario un peu abruti et très conventionnel maintient toutefois un rythme punchy et une dynamique intéressante. Et il faut dire que enfin!, Keanu Reeves, le vrai, revient. Et pas celui de 47 Ronin ou Man of Tai Chi. Ouf.

LA CRITIQUE COMPLÈTE DE @kev44600, AVEC LEQUEL JE SUIS ENTIÈREMENT D’ACCORD, EST A LIRE ICI!

Le Blu-Ray de John Wick n’offre qu’un seul mot à la bouche une fois le disque lancé dans le lecteur: simplicité. Un menu épuré, peu d’artifices, pas de menus différents selon l’option choisie et des extraits de films inclus dans les lettres du titre en gros plans sous une colorimétrie bleu saturé. Pour finir avec un chapitrage clair et des bonus de tournage intéressants. Le seul véritable problème des bonus présents dans l’édition Blu-Ray, concerne la redondance de paroles, qui veulent parfois dire un peu la même chose. On remarque également très rapidement un aspect promotionnel clairement identifiable, notamment la part de certains acteurs. Le discours parait faussé, un tantinet creux et la couverture du montage ne réussit pas à cacher toutes ces petites imperfections.

john-wick-keanu-reeves-image-2

bandeau11

Cependant, la genèse du projet est très intéressante, et la description de Keanu Reeves comme un monstre de travail, amplifié par des extraits de tournage et de cascades sans effets spéciaux et avec l’acteur comme cascadeur, reste à voir tant c’est incroyable. Un commentaire audio des deux réalisateurs est également disponible dans les suppléments, tout comme les explications de nombreux éléments que l’on trouvait WTF mais amusants lors du visionnage en salles, et une piste d’audiodescription. Chaque bonus – hors commentaires – fait entre 5 et 15 minutes, il serait donc dommage de passer à côté! Pour revenir sur le commentaire audio, réalisé par les deux réalisateurs du film, on pourrait le croire tout bonnement anecdotique, mais à ma grande surprise il est très bon. Simple, drôle et rempli d’anecdotes croustillantes, notamment sur les films réalisés des frères Wachoski dans lesquels ont participé les réalisateurs du film, en tant que cascadeur. Ce qui permet de revoir le film avec des informations supplémentaires, qui ne sont pas dévoilées dans les différents bonus.

Le film quant à lui dispose d’une qualité visuelle et sonore sublime. La retranscription de l’hommage au roman graphique (grosses écritures, de nombreuses images fixes, des plans serrés à intention purement émotionnelle de la part de l’acteur) est beaucoup plus mise en avant dans le Blu-Ray que sur grand écran, et c’est un grand atout non négligeable. L’image numérique est belle, nette, précise, ne brouille pas un découpage dans l’action millimétré mais extrême. L’audio 5.1 est tout aussi intéressant, permet de juxtaposer proprement sans perte d’informations la bande originale et les dialogues, selon leur besoin et leur intérêt dans les séquences montrées. La tonalité rock de la bande originale fait toujours autant d’effet et ce n’est pas pour nous déplaire.

john-wick-keanu-reeves-image-6

bandeau11

Si le film n’est pas parfait, le support numérique John Wick ne cherche pas à atteindre des sommets, mais propose un confort visuel et auditif remarquable. De plus, on notera la présence de bonus fort sympathiques et d’un steelbook de très bonne qualité que ce soit en interne ou externe. Malheureusement, on se demandera pourquoi Metropolitan Vidéo a conservé la bande promotionnelle pour leur studio sur la face recto du steelbook, ce qui gâche légèrement ce recto. Alors que le verso et l’artwork interne sont bien choisis. Et si la simplicité était la meilleure arme d’un Blu-Ray?

3-51

John Wick, distribué par Metropolitan Vidéo et disponible en DVD et Blu-Ray aux prix minimum conseillés de 17.99€ et 22.99€

John-Wick-DVD-Blu-Ray

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *