[Critique] Demain réalisé par Cyril Dion et Mélanie Laurent

[sg_popup id=”8″][/sg_popup]Demain-Film-Logo

Synopsis : “Et si montrer des solutions, raconter une histoire qui fait du bien, était la meilleure façon de résoudre les crises écologiques, économiques et sociales, que traversent nos pays ? Suite à la publication d’une étude qui annonce la possible disparition d’une partie de l’humanité d’ici 2100, Cyril Dion et Mélanie Laurent sont partis avec une équipe de quatre personnes enquêter dans dix pays pour comprendre ce qui pourrait provoquer cette catastrophe et surtout comment l’éviter. Durant leur voyage, ils ont rencontré les pionniers qui réinventent l’agriculture, l’énergie, l’économie, la démocratie et l’éducation. En mettant bout à bout ces initiatives positives et concrètes qui fonctionnent déjà, ils commencent à voir émerger ce que pourrait être le monde de demain…”

Le registre du documentaire existe depuis l’invention du cinéma. Il a toujours été prépondérant dans les avancées du cinéma, mais depuis quelques années, il reste dans l’ombre. Dans l’ombre d’un business cinématographique qui cherche avant tout à rentabiliser les caisses et à faire le maximum d’entrée. Même si on généralise, nous ne sommes malheureusement pas bien loin de la vérité. Néanmoins, cette année certains documentaires ont réussi à percer. Notamment en France. Amy et Citizenfour en tête sont d’excellents films documentaires. Des films qui ont su trouver leur public et un large public en salles. Ce qui n’est pas le cas de tous. La Glace et La Ciel réalisé par Luc Jacquet a quant à lui fait naufrage à cause d’une promotion inexistante et d’un calendrier de sortie pas avantageux. Que va-t-il en être du film Demain ? Projet initié par le duo Cyril Dion et Mélanie Laurent, Demain est un documentaire axé sur l’environnement, le futur de notre planète. Un film pour lequel encore une fois la promotion a été inexistante et qui risque de rapidement passer à la trappe dans les cinémas de provinces. Succès à venir ou non, Demain vaut-il le détour et mérite-t-il que le grand public dépense entre 8 et 14€ pour aller le voir ? Une réponse qui ne s’achèvera pas par un simple oui et non.

Scolaire. Le mot qui correspond parfaitement au film Demain est scolaire. Et si l’humanité venait à disparaître d’ici 2050 voire 2100 à cause de la destruction par l’homme de l’écosystème de sa propre planète ? En partant de ce postulat de base, Cyril Dion, co-fondateur du Mouvement des Colibris et l’actrice Mélanie Laurent ont réalisé un feel good movie. Un documentaire sous forme de road-trip qui a pour objectif de prouver que l’on peut sauver notre planète et conserver un écosystème stable pour les générations futurs. Un postulat intéressant et en totale bienveillance avec l’espèce humaine. Au travers la planète, subsiste non pas une tribu de gaulois, mais bien des hommes, femmes, familles, voire villages entiers qui ont trouvé des réponses à nos questions. Des réponses qui leur permettent d’avoir bonne conscience et de prouver que l’homme peut vivre de ses propres ressources et ne pas prendre part au capitalisme dans lequel il évolue. Les portraits établis sont bienveillants, transformant les personnes en personnages à part entière. Grâce au principe même, du documentaire, l’équipe menée par Cyril Dion et Mélanie Laurent, vont instaurer un climat de confiance entre eux et les intervenants. Ils se confits et partagent avec le sourire, leurs réponses aux problèmes liés à l’écologie et la raison pour laquelle ils en sont venus à changer de mode de vie ou à totalement changer leur vie. Le discours du film n’a rien d’alarmiste bien au contraire. Ils cherchent à démontrer que tout est encore possible, tout en explicitant clairement d’où viennent les problèmes.

Demain-Documentaire-ImageDemain-Documentaire-Image-1


Un scénario qui se repose sur cinq actes. Cinq éléments qui ensemble forment la cause de l’effondrement progressif de notre écosystème. De l’écologie, au système économique en passant par l’enseignement, tout y passe. Demain ratisse large et déploie une ambition débordante. Chacune des parties va exposer le problème et dévoiler des amorces de solutions en exploitant des exemples. Exemples concrets qui vont être les portraits d’individus. Des portraits majoritairement de qualité, qui apportent quelques traits d’humour ou de tendresse. Sauf que le film voit tellement loin qu’il en oublie d’aborder certains de ses sujets en profondeur. Les parties dédiées à l’agriculture et l’énergie sont intéressantes, car à hauteur d’homme. Vont être exposées aux spectateurs des actions qu’il peut lui-même mettre en oeuvre. C’est du concret et non de la fiction. Les trois suivantes s’avèrent intéressantes, mais nous passent au dessus de la tête. Certaines informations sont bonnes à retenir, mais elles ont déjà été explicitées dans d’autres reportages ou documentaires qui leur étaient uniquement dédiés. Tout ce qui concerne l’économie ou la politique, est survolé pour ne pas partir dans du hors sujet. Un hors sujet facile, car une problématique en apporte une autre et ainsi de suite. Ici l’on reste à l’intérieur de la sphère de la bienveillance autour de notre écosystème. Sauf que le monde de l’économie ou de la politique ne colle pas forcément avec l’image que l’on se fait de ces mondes là. Des mondes où tout doit aller toujours plus vite et dans lesquels on ne prend pas le temps pour notre environnement. On ne pense pas au futur, mais à l’instant présent, à faire des rentrées d’argent et à son propre bonheur. Économie, capitalisme et politique ne collent pas avec le registre du feel good. Néanmoins, ça reste une bonne initiative que d’aborder également ces thèmes, car l’on fait face à un fil scolaire. Autant dans son fond que dans sa forme. Un film qui doit être montré aux plus jeunes dans les établissements scolaires.

Formellement parlant, Demain est un documentaire tout ce qu’il y a de plus classique, mais qui fonctionne. Un objet cinématographique dont le montage donne un rythme et permet de bâtir un récit. Le film suit une ligne directive et ne se contente pas d’enchaîner les portraits les uns après les autres. Le travail de montage est efficace et de qualité, sans pour autant révolutionner le genre. Il en va de même pour la réalisation et la mise en scène. Ce qui choquera davantage est l’utilisation d’images d’archives. Ces dernières illustrent parfaitement le propos établi par la voix off ou la thématique abordée, mais n’apportent rien au récit. Au contraire, elles desservent l’aspect road trip et made in home que possède le film. On passe de rush en caméra à l’épaule à des plans en hélicoptère ou dans un environnement tout autre de celui dans lequel était l’équipe de tournage. De beaux plans, mais qui ne servent qu’à embellir le propos sans rien lui apporter.


En Conclusion :

Lumineux et bienveillant, Demain est un documentaire scolaire dans son fond comme dans sa forme. Cyril Dion, Mélanie Laurent et leurs comparses entraînent le spectateur dans un road trip autour du monde ayant pour but de prouver qu’il est possible de sauver notre écosystème pour les générations futures. C’est un film fait pour les générations futures et ils ne s’en cachent pas. Les sujets abordés sont importants, mais majoritairement survolés pour celui ou celle qui aurait aimé apprendre quelque chose par le biais de ce film. Loin d’être parfait, ni d’être mauvais, resteront une initiative plus que louable et un message bienveillant et optimiste.


Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *