[Chronique Série] Panthers E01/02 – Canal + dans la cour des grands ?

Panthers-Chronique

Synopsis : “Le casse d’une bijouterie de Marseille remet sur le devant de la scène les Pink Panthers, célèbre gang de braqueurs originaire des Balkans. Sur la piste des diamants, une experte au service d’un assureur britannique, un ex-soldat des Balkans et un policier franco-algérien s’affrontent dans une guerre sans merci qui révèle le nouveau visage de la criminalité en Europe. De Londres à Belgrade, les gangsters s’allient aux banksters, les têtes tombent, et la violence se déchaîne.”

Canal + est lancé dans le marché des séries. Après Les Revenants énorme succès planétaire, Engrenage, Braquo, Spotless ou encore Le Bureau des Légendes, la production française est en pleine expansion dans le milieu de la série télé. Cette année la chaîne câblée offre à ses abonnés plusieurs superproductions originales parmi elles Versailles et Panthers. Panthers est une coproduction franco-britannico allemande. La série imagine le retour sur la scène criminelle des Pink Panthers, groupe de braqueurs des années 90.

Dès les premières minutes, Panthers en met plein les yeux. Une scène de braquage particulièrement réussi visuellement et techniquement parlant, manquant d’un peu d’intensité, intensité qui est contenue dans la scène de course poursuite qui suit. Canal se donne les moyens de jouer dans la cour des grands avec une réalisation esthétique orientée action. L’action se déroule ensuite entre Marseille et Belgrade, une visite de l’Europe au rythme de la traque des voleurs de diamants.

Trois personnages principaux font avancer le récit : Samantha Morton est Naomi, experte en diamant au passé flou lié à Belgrade, Tahar Rahim est Khalil, policier qui vient de revenir à Marseille après avoir fui la ville, Goran Bogdan est Milan, héritier des pink panthers et criminel froid et violent. Autour de ces trois angles principaux gravitent des personnages très intéressants pour ce qui est de Milan, transparent pour Khalil et peu mis en avant pour Naomi. Les interprètes principaux sont excellents et collent parfaitement à leurs rôles.

Ces deux épisodes comportent plusieurs scènes d’action, bien maîtrisées qui donnent le rythme, on ne s’ennuie pas une seconde. L’histoire semble bien lancée, plusieurs pistes sur les passés des personnages restes à êtres explorés dans les futurs épisodes. Les personnages, très bien écrits, donnent envie d’en connaître plus. La série ne prend pas son spectateur pour un abruti, l’effet putassier du cliffhanger n’est pas utilisé, encore heureux, car l’utilisation de cette technique dès les premiers épisodes laisserait présager une mauvaise écriture de la suite. L’esthétique de la série donne une crédibilité aux événements, on y croit, le générique est très beau bien que pompé sur 80% de ce qu’il se fait actuellement aux USA.

En Conclusion :

Ces deux premiers épisodes lancent réellement Panthers, on a envie d’en voir plus. C’est un bon départ pour une série française capable, visiblement, de jouer dans la cour des grands.


[supsystic-slider id=8 ]

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *