Une Femme Heureuse réalisé par Dominic Savage [Sortie de Séance Cinéma + CONCOURS]

Synopsis : “ Tara est une jeune mère qui vit dans la banlieue de Londres. Femme au foyer, elle passe ses journées à s’occuper de ses enfants, de la maison et à attendre le retour de son mari le soir. Cette vie calme et rangée lui pèse de plus en plus, jusqu’à ce qu’elle ne puisse plus supporter sa situation. Elle commence à se promener dans Londres, redécouvre le plaisir de s’acheter des livres, et songe à suivre des cours d’art. Son mari Mark, qui travaille dur chaque jour, ne comprend pas ses nouvelles envies. Tara prendra sur elle jusqu’au jour où, acculée, elle pensera à changer de vie. ”

Les lumières de la salle de cinéma s’allument, tu te repositionnes sur ton siège pour avoir fière allure parce que la position “je m’installe comme à la maison” ce n’est pas trop ça, et là, ton ami(e) se retourne vers toi et te pose la question fatidique…

CONCOURS TERMINE

Retrouvez plus d’informations sur le film sur la page facebook du distributeur KMBO

Nous sommes en novembre 2016, Gemma Arterton réalise une tournée des médias en France et plus principalement à Paris, afin de promouvoir le nouveau (à l’époque) film réalisé par Radu Mihaileanu : L’Histoire de l’Amour. C’est à cette occasion que l’actrice d’origine anglaise parla pour la première fois d’un projet qui lui tenait particulièrement à cœur. Un projet dont elle annonce être co-scénariste, mais également productrice. Une première pour celle qui jusqu’ici à “seulement” été actrice sur les plateaux de cinéma. Dix-huit mois plus tard et quelques festivals écumés afin de prendre la température (Festival des Arcs, Toronto International Film Festival…), nous voici en avril 2018, mois de la sortie française de ce projet initialement nommé The Escape, mais traduit pour sa sortie française en : Une Femme Heureuse. Un titre évocateur, qui paraît simple de prime abord comparé au titre original, mais intelligemment pensé, car en complet contresens avec ce que montre et ce que raconte le film. Une Femme Heureuse est un drame naturaliste réalisé par Dominic Savage avec au casting l’acteur américain Dominic Cooper et l’acteur français Jalil Lespert.

“Une Femme Heureuse est un film simple, mais qui trouve dans la sobriété et la simplicité de sa mise en scène une force émotionnelle réelle pouvant toucher n’importe quel spectateur.”


Comme le déclare Gemma Arterton elle-même, Une Femme Heureuse est un film : “très simple”. Actrice principale, elle y incarne Tara, mère de deux jeunes enfants et femme au foyer vivant avec son mari dans une belle maison au cœur des suburbs (quartiers résidentiels et pas la banlieue même) de Londres. Une femme qui a tout pour être heureuse, mais qui ne l’est pas… qui ne l’est plus. Son quotidien l’oppresse, elle a besoin de renouveau, elle a besoin de respirer et pour cela il va lui falloir prendre sur elle et faire des choix. Une histoire simple à résumer et dont on comprend rapidement quels vont être les enjeux, mais c’est cette simplicité apparente qui va permettre au film de s’enrichir et de gagner en corps et en complexité. Un long-métrage pleinement d’actualité puisque traitant avec réalisme et avec la radicalité émotionnelle nécessaire, de thématiques qui touchent les femmes. Femmes qui peuvent être mariées, jeunes mamans ou simplement en concubinage et sans enfants. Si le thème de la maternité et du rapport entre la mère et ses enfants est extrêmement fort et présent dans le film, c’est avant tout la femme qui est au centre de l’histoire. Une femme opprimée mentalement par la redondance de son quotidien et opprimée physiquement par un et des enfants qui ont des besoins et ne voient pas fondamentalement le mal qui la ronge.

Un long-métrage qui traite d’un besoin d’émancipation et de liberté avec toute la dureté nécessaire afin de faire comprendre à quel point il faut être à l’écoute de l’autre pour que tout à chacun soit heureux et épanoui. Si on regrettera un certain manichéisme dans l’écriture du scénario et cette volonté de donner à la Femme l’opprimée et à l’Homme celui de l’oppresseur (le personnage incarné par Jalil Lespert en ajoute une couche alors qu’on aurait pu avoir un personnage féminin qui apporte de la nuance et contrebalance le propos), il permet néanmoins de ne pas perdre cette simplicité réaliste, voire naturaliste, voulue et recherchée. Pas de nuances dans la direction prise par le récit, mais un personnage principal féminin qui l’est davantage. Elle se cherche, se laisse faire avant de tenter le tout pour le tout quitte à s’en vouloir et à regretter. Si le film est assez prévisible, le scénario n’est pas pour autant cousu de fil blanc et conserve sa puissance émotionnelle grâce à des actions et des réactions naturelles et réalistes.

Imaginé en collaboration par Dominic Savage et Gemma Arterton, c’est seulement le premier qui est crédité en tant que scénariste puisque le film a finalement été improvisé lors du tournage, en ce qui concerne ses parties dialoguées. Parti pris risqué, mais bénéfique au film grâce à deux acteurs principaux qui incarnent leurs personnages respectifs avec talent. Gemma Arterton et Dominic Cooper donnent du corps, une densité et une richesse émotionnelle à leur personnage respectif grâce à un jeu sobre et naturel. Aucun mal à y croire, croire à cette relation, ainsi qu’aux tourments auxquels vont face les personnages. C’est beau et cette improvisation des dialogues donne lieu à quelques moments de flottement où le dialogue laisse sa place à un silence lourd et pesant, ainsi qu’à des gestes anodins, mais lourds de sens et de conséquences. C’est dans les petits moments du quotidien tout à fait banal que le film prend tout son sens, emportant le spectateur dans un tourbillon émotionnel. Filmé caméra à l’épaule, on le réalisateur conserve un seul et même point de vue afin de ne pas se perdre et conserver un attachement imperturbable envers son protagoniste. Une Femme Heureuse est un film simple, mais qui trouve dans la sobriété et la simplicité de sa mise en scène une force émotionnelle réelle pouvant toucher n’importe quel spectateur. Une réflexion sur la position de la Femme aujourd’hui dans le monde et le besoin d’indépendance, d’émancipation pour mieux apprécier sa vie au quotidien.




Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *