Tron L’héritage** {Critique}

“Sam Flynn, 27 ans, est le fils expert en technologie de Kevin Flynn. Cherchant à percer le mystère de la disparition de son père, il se retrouve aspiré dans ce même monde de programmes redoutables et de jeux mortels où vit son père depuis 25 ans. Avec la fidèle confidente de Kevin, père et fils s’engagent dans un voyage où la mort guette, à travers un cyber univers époustouflant visuellement, devenu plus avancé technologiquement et plus dangereux que jamais…”

Tron L’héritage à enfin débarqué en avant première ce vendredi et que dire sur ce film que j’attendais tant…que tout simplement c’est une grosse déception. Il a tout pour être une suite bâclé malgré une envie de bien faire qui se ressent et de bonnes intentions. Dans ce film il y a pas mal de bonnes choses mais il y a également énormément de mauvaises choses et des bien gros soucis qui font tache dans le film.




Tous ceux qui s’attendent à voir un film avec une 3D époustouflante comme j’ai pu le lire un peu partout ils peuvent ranger leur argent et rester chez eux. Pour être clair la 3D est inutile. Serte ca apporte une sympathique profondeur de champs mais ca obscurcit l’image et rend la ville crée par Flynn très sombre et difficile à distinguer. C’est tellement sombre qu’on y voit pas grand chose, tout ce qui est en fond, comme la ville lorsqu’on est chez Flynn, on la voit pas sous son meilleur jour. Bref on ne distingue rien avec cette fichue 3D.

Le second ratage est le scénario qui est d’une lenteur incroyable et de rebondissements qui arrivent comme si on s’y attendais pas. C’est cliché sur cliché et que dire de la fin… Donc le scénario on y prête pas attention puisqu’il est mauvais et du coup inintéressant, il faut donc bien qu’on se rabatte sur quelque chose qui va nous remonter le moral, quelque chose qui va égayer ce film qui en a tant besoin tellement il est morose du aux clichés monstrueux.


Ce qui m’amène au casting et là encore ca pêche. Il est assez irrégulier, on retrouve 2-3 acteurs qui s’en sortent plutôt bien mais le reste c’est du bâclé encore une fois. Garrett Hedlund qui interprète Sam Flynn s’en sort assez bien même si il a un charisme assez médiocre il s’en sort grâce à une conviction que l’on ressent facilement. Donc il arrive à nous transmettre quelque chose ce qui est un bon début. Il prête bien ses traits au personnage, on comprend son histoire et ce a quoi il est prêt pour sauver son père par exemple. Ensuite on retrouve un Jeff Bridges en puissance x2. il incarne à lui deux personnages et le même mais l’un a 30ans l’autre 50ans ce qui est fort et bien réalisé. Il arrive dans son jeu à avoir deux personnalités bien distinctes avec des idées communes mais pas tourné vers le même objectif. Donc deux personnalités assez différentes mais y’en a une qui prend tout de même le dessus sur l’autre pas physiquement mais psychologiquement. Jeff Bridges sort son épingle du jeux mais ce n’est malheureusement pas le cas de Olivia Wilde qui est bien trop en retrait et n’est là que pour dire des répliques inutiles et mettre ses formes en avant. Il fallait une actrice sexy au milieu de se monde de brute voilà qui est chose faite mais après le résultat n’est pas réellement au rendez-vous. Et petit plus à Michael Sheen qui est très bon et dégénéré dans le rôle de Castor.

Mais il y a tout de même de très bonnes choses dans ce Tron L’héritage à commencer par les effets spéciaux et l’esthétique du film qui est sublime. Le monde qui est crée est serte brouillon mais les couleurs flashantes que l’ont voient tout au long du film, ainsi que les véhicules sont tout bonnement magnifiques. Certaines scènes du film sont extrêmement longues et ennuyantes mais elles sont rattrapées par des scènes de combats qui sont pas mal du tout. Rythmés, assez rapide voir trop du coup on en perd le fil. On en retiendra les scènes de combat au disque et les courses qui sont excellentes mais trop peu nombreuses dans les 2h de film.


Pour finir sur la meilleur chose du film, sa bande son. Tout simplement sublime, composé par le groupe Daft Punk qui font une apparition dans le film, elle est rythmé et donne cette touche au film qui fait qu’on ne s’endort pas à certains moments et qu’on en veut plus mais que pour la musique. Elle s’intègre parfaitement à ce cyber univers très flashant et futuriste comme la musique électronique de ce groupe.

  Donc un film dont on ne se souviendra que de quelques scènes, de son esthétiques des couleurs bien mis en valeur et surtout de sa bande son. Car en dépit de cela le reste a été laisser de coté et c’est bien malheureux. Un film qui ne marquera pas les esprits comme le premier en son temps.
 
Daft Punk – Derezzed

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *