The Old Guard, bande dessinée dynamitée pour le pire ou… ?


Synopsis : « Une petite bande soudée de mercenaires immortels, dirigée par la redoutable Andy, se bat depuis des siècles pour protéger les humains. Mais tandis que le groupe est engagé pour une mission des plus périlleuses, ses pouvoirs hors du commun sont soudain révélés au grand jour. C’est alors qu’Andy et Nile, tout dernier soldat à avoir rejoint l’équipe, doivent tout mettre en œuvre pour neutraliser leurs ennemis. Car ces derniers ne reculeront devant rien pour détourner les pouvoirs des immortels à leur profit. »


Les lumières de la salle de cinéma s’allument, tu te repositionnes sur ton siège pour avoir fière allure parce que la position “je m’installe comme à la maison” ce n’est pas trop ça, et là, ton ami(e) se retourne vers toi et te pose la question fatidique…

C’est l’été… et le service de streaming Netflix sort l’artillerie lourde avec l’adaptation de The Old Guard, bande dessinée connue des fans mais dont l’audience pourrait s’élargir grâce au succès du film sur la plateforme. Pour conserver une formule qui gagne (6 Underground ou encore Murder Mystery), on aligne un casting all-stars et au choix, on monte en pression et explosions où on joue sur l’humour décalé. Adaptation d’une bande dessinée signifie ici, explosion en tout genre, scènes d’action à outrance et scénario plus fin, car les moyens sont mis ailleurs…

Grossière erreur, car ce sont les créateurs de la bande dessinée qui portent le scénario de cette adaptation, à savoir, Leandro Fernández et Greg Lucka. Certes, les puristes reconnaîtront volontiers qu’il manque certains éléments notamment sur la psychologie de certains caractères et même des libertés ont été prises dans la narration, mêlant dans ce film des intrigues extérieures au premier tome de la bande dessinée. Mais pour le commun des mortels, sans jeu de mots aucun car l’histoire se concentre sur une petite bande d’immortels, qu’en est-il vraiment ?

The Old Guard reprend les ficelles de 6 Underground : de l’action, même si elle ne démarre qu’au bout de 10 minutes de film. Une actrice badass emblématique entourée d’une troupe de mecs sympas, ainsi qu’une petite nouvelle pour corser le tout. Cette origin-story fonctionne, car elle est portée par Charlize Theron au sommet de sa forme. On le sait, l’actrice sud-africaine devient une habituée des films d’action sans pour autant délaisser les films d’auteur… cependant, en participant à The Old Guard, on se pose la question : pourquoi ce film et pourquoi pas un DC ou un Marvel ? Réponse simple de l’intéressée, on ne lui a pas encore proposé…

Charlize Theron est impeccable dans son rôle d’immortel dont on veut percer le secret pour créer de nouveaux soldats… et elle joue son personnage d’Andy avec ce qu’il faut de questionnement et de vulnérabilité pour la rendre attachante. Quant au petit gang qui l’entoure, ils sont un peu comme les enfants qu’elle a récupérés sur son passage. Des immortels acquis à sa cause : défendre les plus faibles même si parfois…

Ce gang est composé de trois acteurs sympathiques et internationaux. Netflix mise encore une fois sur la carte globale pour séduire tous les publics. On retrouve Matthias Schoenaerts, le belge de l’étape en Booker tourmenté, le néerlandais Marwan Kenzari, vu en Jafar faiblard chez Disney, mais également l’italien Luca Marinelli, sublime Martin Eden… et pour compléter cette petite troupe, la révélation Kiki Layne, découverte dans le superbe If Beale Street Could Talk de Barry Jenkins Si les personnages sont un peu stéréotypés : les mercenaires prêts à tout pour leur cheffe, la petite nouvelle qui remet tout en question, l’alchimie prend tout de même, car comme souvent, Charlize Theron sait partager l’écran et pousse ses partenaires à leur maximum même dans un film d’action.

The Old Guard est un pur divertissement dont les héros sont suffisamment intéressants pour nous faire oublier un “vilain” aux motivations trop basiques. Le plus important est le passé des personnages pour bien saisir la tristesse qui pèse sur les épaules d’Andy et pourquoi elle repousse naturellement la nouvelle recrue, Nile. Mais aussi installer potentiellement une franchise, car tout n’est pas raconté. La réalisatrice Gina Prince-Bythewood prend ce film d’action à bras le corps en copiant le style Michael Bay. Mais contrairement au réalisateur, il y a un petit supplément d’âme chez la réalisatrice dans son choix de creuser davantage ses personnages et ne pas tout miser sur le grand spectacle et le délire.

La réalisatrice amène les flashbacks de façon naturelle et permet au spectateur de comprendre les troubles et blessures intimes de chaque personnage. Le scénario, écrit par les auteurs du Comics donc, vaut aussi pour ce savant dosage entre zones d’ombre et mise en lumière nécessaire pour accrocher et donc envisager réellement une suite possible, car tout n’est pas dit.

Alors, certes The Old Guard ne fait pas toujours dans la finesse, pourtant au bout de trente minutes, on est happé, accroché par cette bande soudée et unie à laquelle on aimerait appartenir. Les scènes d’action sont sans doute un peu trop taillés à la serpe au niveau du montage, mais elles fonctionnent, bien que parfois basiques dans leurs conceptions respectives. Enfin, Netflix joue à fond la tolérance et l’ouverture par l’histoire d’amour naturelle et délicate entre Joe et Nicky, les deux hommes sont inséparables et ne sont rien l’un sans l’autre… unis dans l’éternité.

Reste le personnage de Chiwetel Ejiofor dont la présence ne s’éclaire qu’en toute fin pour ne pas devenir anecdotique et ainsi ouvrir sur la suite potentielle car The Old Guard conserve quelques secrets. Et ce n’est pas la scène post-générique prévisible mais indispensable qui dira le contraire. Elle ouvre une porte sur un avenir des immortels en prenant la direction plus psychologique en oubliant un peu l’action ? Cette direction, si elle est choisie, pourrait bien fixer dans le temps et dans l’espace l’évolution des personnages et les nouveaux enjeux qui vont tendre les relations entre les membres du gang. Pour l’heure, le film est un pur plaisir d’action comme sait le concocter Netflix et en l’absence de gros blockbusters en salles, The Old Guard fera très bien l’affaire !


Actuellement disponible exclusivement sur Netflix

« The Old Guard est un pur divertissement dont les héros sont suffisamment intéressants pour nous faire oublier un “vilain” aux motivations trop basiques. »

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *