[Sortie Blu-Ray] Night Call réalisé par Dan Gilroy

Night-Call

“Branché sur les fréquences radios de la police, Lou parcourt Los Angeles la nuit à la recherche d’images choc qu’il vend à prix d’or aux chaînes de TV locales. La course au spectaculaire n’aura aucune limite…”

Fin 2014, novembre 2014 pour être précis, un film fait sensation auprès de la presse comme des spectateurs actifs sur les réseaux sociaux. Celui-ci se nomme Nightcrawler, Night Call pour les Français. Depuis la diffusion de la première bande-annonce, le film avait réussi à créer une hype autour de lui. Bien aidé par la performance de son acteur principal Jake Gyllenhaal, le film s’est fait un nom jusqu’à sortir dans nos salles le 26 novembre 2014. Un succès mitigé pour un film qui avait beaucoup fait parler de lui. Néanmoins, avec un peu plus de 400.000 entrées, le film n’a pas à rougir de la concurrence puisqu’il s’est fait un nom uniquement par le bouche à oreille. Lors de sa sortie salles, nous étions passés au travers de cette hype puisque nous n’avions pas écrit de critique sur le film. Jusqu’à ce que @popolbird le voit enfin et se décide d’en parler brièvement (voir l’article). Dans un Billet d’Humeur, il avait expliqué pourquoi de son point de vue, Night Call est un film qui est néfaste pour notre société puisqu’elle y est dépeinte au travers de l’ascension dans l’échelle sociale d’un homme qui profite des blessures et de la mort d’autrui pour se bâtir un nom. C’est un avis purement subjectif pour le coup, mais qui se défend.

Il y a clairement quelque chose de malsain dans ce Night Call. En voyant le film à mon tour lors de sa sortie en DVD et Blu-Ray, j’ai compris son point de vue. Pour sa première réalisation, Dan Gilroy suit un personnage lambda pouvant ressembler à n’importe quel spectateur. Propre sur lui au sens propre comme au figuré, c’est involontairement qu’il va se retrouver face à la mort et à ceux qui profitent de cette mort pour gagner de l’argent “facilement”. Le sensationnalisme est quelque chose qui nous touche de plus en plus dans notre société. Grâce aux nouvelles technologies, chacun peut prendre des photos, vidéos et les répandre immédiatement sur internet. Un virus incontrôlable qui nous a tous frappés et qui est ici utilisé pour effectuer une critique d’un type de journalisme. Faire de l’audience et gagner en part de marché à partir d’images qui heurtent la sensibilité et qui par conséquent vont attirer un maximum de spectateur. L’homme est curieux et aime par-dessus tout être au plus près de l’évènement notamment lorsqu’il est question de meurtre, kidnapping ou autre prise d’otage.

Dan Gilroy a bien compris comment fonctionnait notre société et afin de frapper là où ça fait mal, il ose et va directement au point sensible. Par le biais d’un personnage qui est motivé et avide de pouvoir et d’argent, il va nous montrer à quel point l’homme est mauvais lorsqu’il est question de pouvoir. Même si la critique effectuée sur ce type de journalisme est totalement liée à notre société actuelle, Dan Gilroy extrapole et va à la limite du raisonnable. Plus le personnage va être aspiré par notre société, plus son égo va grossir, plus il va être avide de pouvoir, plus les situations vont être exagérées. Le postulat de base est réaliste, mais pour toucher le spectateur et réussir à rendre cette critique viscérale et agressive, il lui faut lui même faire dans le sensationnalisme et l’exagération. C’est pour cette raison que certains spectateurs trouvent le film mauvais. Car il use d’un postulat et d’un traitement réaliste pour effectuer une critique qui va au-delà de notre réalité. Simplement, peut-être faut-il comprendre par cette critique que notre société est un ouragan au cœur duquel nous sommes sans le vouloir pris au piège.

Tout ça pour dire en quelques lignes que Night Call est un film qui peut-être analysé de diverses façons et celle-ci sera en lien direct avec votre vision de notre société actuelle. Si vous êtes de nature pessimiste ou optimiste, votre visionnage ne sera peut-être pas le même. Un film qui partage, mais qui faut clairement voir, car au-delà de son récit, il repose sur une prestation prodigieuse de Jake Gyllenhaal qui nourrie l’histoire et l’alimente continuellement avec un personnage qui sombre dans la folie au fur et à mesure, tout en gagnant en notoriété. De plus, pour un premier film Dan Gilroy épate avec une réalisation des plus convaincantes avec des cadres soignés, mais avant tout une photographie remarquable.

 

Night-Call-Movie-Blu-Ray-Créa

D’ores et déjà disponible à un prix “raisonnable” dans les meilleures boutiques, l’édition Blu-Ray de Night Call rend un parfait hommage au film avec une qualité visuelle parfaite. Aucun grain présent à l’image, ni de saturation des couleurs, ce qui est prodigieux pour un film qui se déroule essentiellement la nuit. Par ailleurs, le mixage sonore effectué est également très convaincant avec une balance idéale entre les différentes pistes sonores.

Un bémol ? Oui, mais il est léger, mais comme il en faut un, celui-ci se trouve dans les bonus de cette même édition. La technologie le permettant, les films sont de plus en plus beaux et l’optimisation sur les disques devient de plus en plus délicate. Mais ce n’est pas pour cette raison qu’une galette Blu-Ray dispose uniquement d’un making of de cinq minutes. Celui-ci est intéressant, mais on retrouve facilement son équivalent ou un B-Roll avec un meilleur contenu sur internet. Lorsqu’on achète une édition Blu-Ray l’on s’attend à avoir un minimum de contenu en plus du film, quelque chose permettant d’approfondir notre expérience cinématographique.

Mais, puisqu’il y a un “mais”, ce contenu se voit être revu à la hausse grâce à la présence d’un commentaire audio. Réalisé par les trois frères GilroyDan, John et Tony Gilroy qui sont respectivement producteur, monteur et réalisateur du film, ce commentaire audio est très pertinent et permet d’avoir la vision du réalisateur sur plusieurs points de son film, ainsi que celui du monteur et producteur. Leur poste au sein de la production n’étant pas le même, ils peuvent de cette façon développer leur opinion sur chaque séquence et leur expérience Night Call… Ce très bon commentaire audio permet d’oublier le manque de contenu de l’édition et de satisfaire l’acheteur.

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=H0EZPRveU3w&w=640&h=360]

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *