Rise [Court-Métrage] Les robots font leur révolution dans cet audacieux projet !

Rise-Short-Film-Robot

Synopsis : “Rise est un film qui traite de la révolution des robots dans le futur. Histoire racontée en adoptant le point de vue des robots.”

Comme vous avez pu le remarquer, sur CinéCinéphile on essaye de ne pas parler uniquement de longs-métrages. L’on ne rédige que très rarement des actus et notre “ligne éditoriale” se concentre sur les chroniques et critiques. Mais en tant que (majoritairement) étudiants en cinéma, le court-métrage reste un format que nous souhaitons mettre en avant. À l’image des premières réalisations qui sont souvent plus ambitieuses et intéressantes que les autres. Puisque c’est un genre à la mode depuis quelques années, l’on parle beaucoup de projets de science-fiction. Temple, Portal : No Escape, Turbo Killer ou encore Code 8 dernièrement. L’anticipation et le futur en règle générale, sont des sujets auxquelles les générations actuelles de futurs cinéastes tiennent beaucoup. Chose qui se retrouve dans ce nouveau projet audacieux nommé Rise.

Contrairement à un Temple ou un Portal : No Escape, Rise est un court-métrage qui a été réalisé avec un budget de plus de 20.000 dollars, ce qui n’est pas rien. Argent amassé grâce à un financement participatif mis en place grâce à la plate-forme Kickstarter. Campagne qui a au final atteint la somme de 38.421 dollars. La véritable force de ce Rise ne réside pas dans son histoire, somme toute convenue, qui cherche à démontrer la force psychologique d’une intelligence artificielle. Démontrer que l’intelligence artificielle peut-être bien plus forte et évoluée que l’intelligence humaine. Sa force réside bien évidemment dans son rendu visuel et ses effets spéciaux de superbe qualité comme vous pouvez le voir, mais également dans son concept. Son scénario n’est pas fait que de facilités.

Rise-Short-Film-Robot-1Rise-Short-Film-Robot-2


Il y réside la volonté de mettre en avant le robot et sa force de conviction, ainsi que de permettre au spectateur de faire corps avec ce robot. Chose qui ne se ressent pas au travers de la mise en scène au premier abord, mais qui se développe au fur et à mesure. Adopter le point de vue du robot, c’est permettre au court-métrage de développer sa psychologie, sa perspicacité, sa force de persuasion. Ce qui a déjà été plus ou moins bien fait au travers de l’une des scènes fortes du film réalisé par Alex Proyas, I Robot, mais surtout au travers du magnifique film de Steven Spielberg : A.I Intelligence Artificielle. A noter, que David Karlak réussi en quelques secondes à mettre en place un véritable univers. Un univers torturé et meurtri par cette technologie et ce qu’elle est venue détruire petit à petit. Un véritable contraste entre la civilisation et la technologie grandissante exponentiellement. Les rapprochements avec le cinéma de Neil Blomkamp sont aisés et pas réducteur pour David Karlak puisque ce dernier fait en quelques secondes, ce que Neil Blomkamp fait excellemment bien, mais en quelques minutes.

Afin de pimenter son expérience, David Karlak qui en est le créateur, va par la suite mettre en place l’expérience RISE VR. Une expérience qui aura pour but d’utiliser la réalité virtuelle afin d’amplifier ce point de vue et de permettre de pousser le concept du court-métrage à son paroxysme. Pour ceux qui comptent se procurer un casque HTC VIVE (pas de compatibilité avec les autres casques ni même l’Oculus Rift), cliquez ici même pour télécharger la démo RISE VR lorsque cette dernière sera disponible.

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *