FIFAM 2016 | Un Regard Sur : Nelly réalisé par Anne Émond

nelly-poster-affiche-film

Synopsis :Nelly est librement inspiré de la vie de la romancière québécoise Nelly Arcan.


Du 11 au 19 novembre 2016 se déroule la 36e édition du Festival International du Film d’Amiens. Un Festival qui met à l’honneur le cinéma du monde au travers de rétrospectives, d’hommages et de notamment une compétition dans le format long. Nous couvrons le festival dans son intégralité, l’occasion pour nous de vous parler dans un format court de films indépendants dont vous n’entendrez pas forcément parler partout. Tout est possible, les bonnes comme les mauvaises surprises !

Alors, troisième film vu dans le cadre de la compétition du Meilleur Long-Métrage du Festival International du Film d’Amiens 2016 et non des moindres, Nelly rehausse considérablement le niveau de la compétition. Là où il aurait pu être un biopic simpliste, basé sur la vie de l’écrivaine Nelly Arcan, Nelly n’en est rien. Ce n’est en rien un biopic conventionnel, mais bel et bien un drame qui va user de son sujet atypique, complet, mais aussi complexe, afin de mélanger fiction et réalité. Au cœur du scénario du film réside la question : “Qui était Nelly Arcan ?”. Prostituée, starlette ou écrivaine ? Qui était-elle réellement ? N’était-elle pas torturée intérieurement et psychologiquement au point de s’inventer des vies et à faire de la réalité une fiction et inversement ?

Grâce à une narration non-linéaire, Anne Émond peut jouer avec sa Nelly – voire ses Nelly puisque les personnages fictifs peuvent et sont caractérisés différemment que la réelle Nelly de la diégèse – et mélanger fiction et réalité. User de plusieurs temporalités et les faire cohabiter dans un même récit par le biais d’un montage parallèle n’est pas synonyme de facilité. Cependant, Anne Émond dispose d’un scénario remarquable qui lui permet de le faire sans pour autant perdre le spectateur. Bien au contraire, c’est ce récit et cet habile squelette scénaristique qui va happer le spectateur et le faire se questionner sur ce qu’il voit et croît voir. Remarquablement construit avec un équilibre parfait entre les différentes temporalités possibles, permettant au spectateur de comprendre au fur et à mesure de l’avancement du film ce qui pouvait être vrai et inversement.

Un véritable petit bijou d’écriture, sans pour autant être un film parfait. On déplorera une fin à rallonge et quelques séquences qui s’avèrent l’être tout autant. Un film assez contemplatif vis-à-vis de son personnage principal, ce qui va permettre à l’actrice Mylène MacKay de démontrer l’étendue de son talent, mais également au film de ne jamais réellement trouver son rythme. Défaut également dû à un scénario extrêmement riche, sans pour autant être complexe. Scénario à l’image de son personnage. Énigmatique, touchante et attachante grâce, ou à cause, de ce besoin de refuge trouvé en son imaginaire. Même si l’on croit avoir appris qui était cette Nelly en sortant de la projection, l’on reste malgré tout en proie au doute quant à la question : “Et si le pire n’était en réalité pas si imaginaire que ça ?”.

[usr 3.5]

[ctt template=”5″ link=”7MVIH” via=”yes” ]”Un Regard Sur…” | #Nelly, biopic non conventionnel au scénario remarquable, habité par une actrice de grand talent. via @CineCinephile[/ctt]


Commentaires Facebook

1 commentaire sur “FIFAM 2016 | Un Regard Sur : Nelly réalisé par Anne Émond

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *