Everybody Wants Some !! (Critique l 2016) réalisé par Richard Linklater

Everybody-Wants-Some-Critique

Synopsis : “ Dans les années 80, suivez les premières heures de Jake sur un campus universitaire. Avec ses nouveaux amis, étudiants comme lui, il va découvrir les libertés et les responsabilités de l’âge adulte. Il va surtout passer le meilleur week-end de sa vie.”

Richard Linklater avait séduit la France et le monde avec le portrait incroyable d’un jeune garçon que l’on suivait de l’âge de 6 à 18 ans : Boyhood. La particularité était que le film avait été réalisé sur 12 années à raison d’1 mois par an de 1992 à 2004. Ce procédé novateur mettait en lumière à la fois le jeune Ellar Clotrane mais aussi et surtout Patricia Arquette et Ethan Hawke qui acceptaient de se montrer sans fard, avec le temps qui passe et l’usure du métier de comédien sur leur visage.

L’histoire s’arrêtait au moment où Mason arrivait à l’université… Et “Everybody Wants Some !!” déroule son histoire sur le week-end précédent l’entrée à l’université de jeunes hommes prêts à en découdre avec la vie, les études, le sport et surtout les filles ! Il y a donc une certaine filiation même si ce film n’en est pas la suite. Durant cette histoire, on va suivre Jake intégrant sa fraternité de joueurs de base-ball obsédés par les filles et les fêtes, sûrs d’eux-mêmes et de leurs talents pour faire chavirer les cœurs, et remporter toutes les victoires sur le terrain durant l’année.

Sur le modèle de la chronique du passage à l’âge adulte et de tous les possibles, Linklater filme des garçons qui savent qu’ils ont encore trois jours d’insouciance avant de passer à la suite. Mais quelle suite ? Car si le film joue à fonds sur les clichés du jeune étudiant déluré, délirant et pro-alcool et pétards à gogo, c’est pour mieux montrer qu’ils sont en route vers l’inconnu : prêts à faire un saut dans le vide. En effet, quelles études choisir ? Quel avenir pour eux qui sont des sportifs et sensés être les meilleurs des meilleurs ? Quelle issue s’ils ne se font pas remarquer ? Et cette peur se ressent lorsqu’ils s’affrontent entre eux : tournoi de ping-pong, jeu de la pichenette sur les os des mains jusqu’au sang, ingestion d’alcool jusqu’à plus soif ou de fumettes jusqu’à l’état de “stone attitude” le plus parfait possible. Et enfin, bien entendu, le premier entraînement (assez drôle surtout l’after). À chaque fois, ce sont des compétitions et à chaque fois, il y a un gagnant et un très mauvais perdant. Des compétitions qui se ressentent également dans chacune des soirées : c’est à celui qui ramènera la plus belle fille à coups de conversations crues autour de la taille du sexe, et de celui qui assurera le plus longtemps. Et là le film est malin car même s’il nous gratifie de quelques paires de seins et de fesses, à aucun moment il n’est vulgaire ou trash, voire pornographique…

Everybody wants some


En revanche, de nombreux sous-entendus gays émaillent cette fraternité de garçons partageant le même appart. Des sous-entendus dans les dialogues et également dans les tenus des années 1980 totalement improbable mais pleinement sexuelles qui en affoleront plus d’un. De plus, la tension sexuelle (qui est le plus fort, qui a la plus grande… envie de gagner, bien entendu) est réelle entre les protagonistes. La photo ci-dessous vous laissera sans doute songeur quant à la plastique des acteurs dont celle de Tyler Hoechlin (vu dans Teen Wolf) ou encore celle Glen Powell (bavard et chef de file de cette meute de jeunes loups !). Des acteurs qui se déhanchent au son d’une bande originale impeccable qui vous permettra également de vous trémousser sur votre fauteuil de cinéma, croyez-moi !

On pourrait dire que l’on a déjà vu 1 000 fois ce genre de films et c’est vrai ! Mais Linklater a un talent de conteur sans pareil et à une astuce imparable : placer l’histoire au début des années 1980 où l’insouciance est grande, le sexe est un jeu et l’avenir radieux… en effet, l’Amérique ne va-t-elle pas revenir plus forte qu’avant ? Le contexte politique y est à peine esquissé mais l’arrivée de Reagan est en filigrane : “America is back” !

Et là n’est pas le sujet: ces jeune hommes sont là pour le fun, pour tenter d’avoir une belle vie et de coucher au maximum. Et c’est là que le film devient intéressant car bien plus que cumuler les filles pour les cumuler, ce qui apparaît au fur et à mesure du film, c’est la recherche de l’autre. Certes, la fraternité sera là sur le campus (bien que cette équipe de baseballeurs a une chance inouïe de ne pas résider directement sur celui-ci), mais qui sera là avec vous le soir ? Qui partagera votre vie ? Les amis, c’est bien joli mais… ce qui transparaît, c’est la recherche de l’âme sœur.

Et en ce sens, Linklater réussit, avec beaucoup de subtilité, à filmer l’amour naissant entre Blake Jenner (parfait et drôle de bout en bout) et la jolie Zoey Deutch au cours d’une nuit faite de théâtre, de recherche du lapin d’Alice, et d’un échange sur l’eau juste avant de se jeter dans “le grand bain” de l’université ! Un moment où le temps est suspendu, où l’amour apparaît enfin dans ce film transformant l’histoire d’une bonne grosse fête de potes en un sommet de romantisme adorable.


En Conclusion :

Intelligemment écrit, dopé par une bande son épatante, ce portait de jeunes adolescents entrant dans l’âge adulte et aussi à l’université est terriblement sexy et diablement romantique. Porté par un casting de belles gueules, malgré des coupes de cheveux improbables et des tenues des années 1980 que l’on aurait honte de porter aujourd’hui, “Everybody Wants Some !!” joue sur tous les clichés pour mieux les absorber et livrer une véritable réflexion sur les angoisses de la jeunesse actuelle même si les enjeux semblent d’une autre époque. Sans atteindre les sommets de BoyhoodLinklater prouve encore qu’il n’a pas son pareil pour filmer le passage à l’âge adulte.

[usr 3.5]


Commentaires Facebook

1 commentaire sur “Everybody Wants Some !! (Critique l 2016) réalisé par Richard Linklater

  1. I was just looking at your Everybody Wants Some !! (Critique l 2016) réalisé par Richard Linklater – CinéCinéphile site and see that your site has the potential to become very popular. I just want to tell you, In case you don’t already know… There is a website service which already has more than 16 million users, and the majority of the users are interested in topics like yours. By getting your website on this network you have a chance to get your site more visitors than you can imagine. It is free to sign up and you can find out more about it here: http://likes.avanimisra.com/4ox1 – Now, let me ask you… Do you need your website to be successful to maintain your way of life? Do you need targeted visitors who are interested in the services and products you offer? Are looking for exposure, to increase sales, and to quickly develop awareness for your site? If your answer is YES, you can achieve these things only if you get your website on the service I am talking about. This traffic network advertises you to thousands, while also giving you a chance to test the network before paying anything. All the popular blogs are using this service to boost their readership and ad revenue! Why aren’t you? And what is better than traffic? It’s recurring traffic! That’s how running a successful site works… Here’s to your success! Read more here: http://r.advantech.com/ng

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *