Dossier James Bond 007


S’il y a bien un personnage fictif qui a traversé les générations de manière remarquable, c’est bien James Bond. Il suffit de demander à n’importe quelle personne, quel que soit sa génération s’il ou elle connaît James Bond ou son matricule alias 007 et vous serez fixé. Tout le monde connaît cet agent secret britannique, car il a su s’adapter aux différentes générations grâce à des réalisateurs et à des acteurs hors pairs.
Tout à commencer en 1953 par le biais d’un roman qui se nomme Espions, faites vos jeux (qui est devenu par la suite Casino Royal). Ce roman a été écrit par Ian Flemming qui n’était autre qu’un espion britannique avant de devenir romancier à succès. Afin d’avoir quelque chose de réaliste, Ian Flemming c’est inspiré d’un agent double serbe travaillant pour les nazis qu’il avait côtoyé de prêt ou de loin (on en sait pas plus sur leur rencontre).
Décédé en 1964, Ian Flemming laissa derrière lui pas moins de 12 romans qu’il avait écrits entre 1950 et 1964. Les romans écrits par Ian Flemming se nomment :
Espions, faites vos jeux
Vivre et laisser mourir
Moonraker
Chauds les glaçons !
Bons baisers de Russie
James Bond 007 contre Dr. No
Goldfinger
Rien que pour vos yeux
Opération Tonnerre
Motel 007
Au service secret de Sa Majesté
On ne vit que deux fois
L’Homme au pistolet d’or
Meilleurs vœux de la Jamaïque
Ces romans ont été des succès lors de leurs sorties et encore aujourd’hui, mais ils ont permis au célèbre agent secret de se faire un nom grâce à pas moins de 24 films parus entre 1962 et 2012. Il s’agit de la saga cinématographique la plus longue et elle continue toujours de s’agrandir.
La force de cette saga est de s’adapter aux différentes époques qu’elle traverse et c’est seulement possible grâce à ses nombreux acteurs. James Bond est un personnage culte, mais c’est surtout six acteurs qui l’on interpréter. Revenons en détail sur les acteurs et les films dans lesquels ils ont incarné l’agent secret britannique.

Sean Connery (1962/1971)

Tout à commencer en 1962 avec James Bond 007 contre Dr. No. Pour ce film, les producteurs souhaitaient avoir un premier rôle de choix afin que cette saga puisse être lancée comme il se doit, mais à cause d’un souci financier et d’un désaccord, ils ont lancé leur dévolu sur un jeune acteur qui répond toujours au nom de Sean Connery. Il a réussi à surprendre le réalisateur comme les producteurs et par ailleurs c’est grâce à ce rôle qu’il est devenu un acteur reconnu dans le monde entier. Il a endossé le costume de l’agent 007 à 5 reprises supplémentaires pour les films Bons baisers de Russie, Goldfinger, Opération Tonnerre, On ne vit que deux fois et Les diamants sont éternels. Entre les deux derniers cités, il y a eût un nouvel opus de la saga qui a fait son apparition sur grand écran. Celui-ci se nomme Au service secret de sa majesté et possédait comme acteur principal non pas Sean Connery, mais George Lazenby. Mr. Connery ne souhaitait plus incarner James Bond au cinéma afin de pouvoir endosser de nouveaux rôles dans d’autres genres, donc les producteurs sont partis à la recherche d’un nouvel acteur et sont tombés sur George Lazenby. Rien qu’en le voyant, ils ont su que c’était le nouveau 007, car c’était un sportif prêt à faire lui-même ses cascades, mais il était jeune et n’a pas supporté la pression qu’était d’endosser un tel rôle. Une fois le film paru, il prit très rapidement la grosse tête et les producteurs ne souhaitaient qu’une chose, retrouver la classe de Sean Connery. Ils ont donc réussi à la faire changer d’avis pour un dernier épisode.

Roger Moore (1973/1985)

Une fois Les diamants sont éternels paru, les producteurs se sont retrouvés avec une franchise à succès sur les bras sans acteurs pour incarner James Bond. Ils ont pris peur, car l’épisode sorti avec George Lazenby fût un échec commercial et ils ne souhaitaient pas que ça se reproduise. C’est pour cette raison qu’ils ont décidé de mettre à jour l’agent secret, de lui offrir une nouvelle personnalité. Cette nouvelle personnalité a été amenée par Roger Moore, qui était un acteur reconnu à l’époque grâce à la série Amicalement vôtre. Son interprétation du célèbre agent s’est distinguée de celle de Sean Connery, car il a apporté avec lui un gros soupçon d’humour, ce qui était une première pour la saga. Roger Moore réussit à convaincre les sociétés de production, comme les spectateurs puisque son premier film en tant que 007 fût un succès commercial, comme les 6 autres, mais s’il y en a un qui fut en deçà des autres (il s’agit de Dangereusement vôtre).

Timothy Dalton (1987/1989)

14ans après la sortie du premier film avec Roger Moore en tant qu’agent secret, voici qu’il décide de raccrocher son smoking se trouvant trop vieux pour ses conneries. Déjà contacté par les services de production, c’est Pierce Brosnan qui est en bonne posture pour endosser le rôle de l’agent secret britannique, mais à cause d’un problème d’agenda, il ne put s’engager pour ce tournage. C’est alors vers Timothy Dalton que tous les regards se sont tournés et il s’engagea pur deux épisodes qui se nomment Tuer n’est pas jouer et Permis de tuer. Ce fût des épisodes convaincants, mais pour beaucoup il s’agit de l’acteur de le moins charismatique utilisé pour incarné 007. En 1989, date de sortie de Permis de tuer, les producteurs de la saga sont rentrés en conflits légaux par rapport aux écrits de bases rédigés par Ian Flemming. Mais ses conflits ont obtenus réponses et les producteurs satisfactions en 1993, les permettant de commencer le tournage du 17e épisode de la saga.

Pierce Brosnan (1995/2002)

À cause de ce hiatus, Timothy Dalton a démissionné pour changer de direction et un certain Pierce Brosnan a enfin réussi à faire une petite place dans son agenda pour endosser le célèbre smoking. Nous sommes en 1995 et Martin Campbell réalise le devenu culte Goldeneye, film qui marqua le commencement d’une nouvelle génération de James Bond fans. En à peine un film, il réussit à convaincre la presse comme les spectateurs et il permis à la saga de passer un cap, celui des 350 millions de dollars récolté à travers le monde. Les quatre films dans lesquels 007 était incarné par Pierce Brosnan, ont réalisé des  scores éblouissants qui étaient en nette croissance film après film (de 353 millions à 456 millions de recettes). Tous les deux ans ou presque, les spectateurs avaient droit à un nouvel opus de la saga James Bond (Goldeneye, Demain ne meurt jamais, Le monde ne suffit pas, Meurs un autre jour), mais après la sortie de Meurs un autre jour en 2002, les producteurs ont décidé de changer radicalement de ton pour la suite des aventures de James Bond.

Daniel Craig (2006/…)

 “s’il y avait analyse d‘affiches à dire, on pourrait dire qu’on voit très clairement que Quantum of Solace est comprimé entre Casino Royale et Skyfall, il est donc moins bon ! Bon présage ?
 
Ce changement de ton s’opéra tout d’abord par un changement de casting et il n’est pas peut dire que l’arrivée d’un certain Daniel Craig a fait hurler à la mort certains fans. Rien que le fait que l’acteur soit blond a fait rentré dans une colère les fans de l’agent secret, car dans les romans de Ian Flemming il est sensé être brun avec des yeux bleus-gris et Daniel Craig est blond avec des yeux bleu, mais vraiment bleu de chez bleu. Toutes ses critiques sont arrivées avant que le film Casino Royal fi est apparition sur grand écran et lorsqu’il arriva ce fut un choc. Avec Martin Campbell aux commandes, ce film est reconnu comme étant le meilleur James Bond jamais sorti. Toutes les personnes qui critiquaient Daniel Craig ont changé d’avis et en  moins de deux films il a réussi à devenir l’un des meilleurs James Bond. Qui plus est il a même réussi à se faire un nom dans le monde impitoyable d’Hollywood et est devenu depuis un acteur bancable. Paru en 2006, Casino Royal engrangea 594 millions de dollars de recettes à travers le monde ce qui est toujours le record pour la série. Deux ans plus tard, arriva Quantum of Solace, une déception pour beaucoup puisqu’il s’agit d’un film d’action lambda qui ne possède pas l’esprit James Bond. C’est pour cette raison que Skyfall n’est autre que le film le plus attendu de l’année ou presque. Avec Sam Mendes aux commandes, ce Skyfall devrait être le renouveau de la saga James Bond. Un film d’action qui nous en apprend plus sur les personnages que sont Bond et sa patronne M. On notera également qu’on y retrouvera le personnage Q, qui n’est autre que l’armurier de l’agent secret. C’est notamment lui qui lui a confectionné ses nombreux gadgets, dont le fameux Walther PPK à reconnaissances d’empreintes. Pour information, Daniel Craig à signer pour ré-endossé le smoking de 007 a quatre reprises. Une question subsiste alors : Skyfall sera-t-il le meilleur épisode de la saga ? Réponse le 26 octobre dans votre cinéma.
Avis Personnel :
Le James Bond le plus classe et charismatique est…
 “parce qu’il porte le smoking comme personne (l’avis plus détaillé arrivera dans la critique de Skyfall)”
James Bond contre Dr. No
Bons baisers de Russie
Goldfinger
Opération Tonnerre
On ne vit que deux fois
Au Service Secret de sa Majesté
Les Diamants sont éternels
Vivre et Laisser Mourir
L’Homme au Pistolet d’Or
L’Espion qui M’aimait
Moonraker
Rien Que Pour Vos Yeux
Octopussy
Jamais Plus Jamais
Dangereusement Vôtre
Tuer n’est pas Jouer
Permis de Tuer
Goldeneye
Demain ne Meurt Jamais
Le Monde ne Suffit Pas
Meurs un Autre Jour
Casino Royale
Quantum of Solace
Skyfall

Les éléments indispensables :

Même si on a déjà fait l’énumération des acteurs ayant incarné 007 ainsi que des 24 films que contient cette saga, il y a d’autres choses qui ont fait la légende de cette saga. Ces choses sont :
  • Les James Bond Girl : Élément indispensable à tout James Bond. Elles sont l’atout charme des films et finissent d’abord dans le lit de James avant de finir six pieds sous terre.
  • Les gadgets : Disparu des précédents films, Q est l’homme qui crée les gadgets pour notre agent pas très secret. C’est notamment lui qui a conçu l’Aston Martin amphibie, la Rolex aux nombreuses fonctionnalités… Pour information il fait son grand retour dans Skyfall.
  • M : Il s’agit de la patronne de James Bond, mais il s’agit surtout d’une mère pour lui. Elle est là pour le gouverné, mais elle a un contrôle maternel sur lui. C’est elle qui veille sur son agent même si ce dernier est là pour la sauver si besoin est. M est incarné par l’actrice Judi Dench depuis Goldeneye.
  • L’Aston Martin : Élément très important de la saga. Que serait le célèbre agent britannique sans son Aston Martin. Au fil des épisodes elle a évolué et elle s’est même transformée grâce à l’aide de Q.  Dans Skyfall on ne retrouvera pas une Aston Martin récente, mais bien la DB5 qui était l’Aston Martin utilisée par Sean Connery. Pour information les cascadeurs de Casino Royale sont entrés dans le Guiness Book des Records en effectuant 7 tonneaux avec une Aston Martin DBS.
  • Le générique : Forcément très classe, avec une succession d’images tel un dessin animé et non pas un film d’animation Ils ne sont pas tous de la même qualité, mais ils sont en général dans la tonalité que propose le film et sont très bons. Certains sortent du lot comme celui de Casino Royale qui est excellent avec la musique de Chris Cornell. 

Commentaires Facebook

1 commentaire sur “Dossier James Bond 007

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *