[Décryptage Blu-Ray] Le Pari (Draft Day) réalisé par Ivan Reitman

draft-day-le-pari-blu-ray-test

“Pendant la draft NFL (Ligue de Football Américain), le manager des Buffalo Bills cherche à obtenir le premier choix pour son club.”

Il y a presque un an, sortait aux États-Unis le film Draft Day, film non pas sur le football américain, mais sur l’arrière cours du football américain, à savoir les managers et ceux qui les entoures. Contrairement à des longs métrages comme Le Stratège qui, même s’il ne se servait du sport comme d’un simple prétexte et non dans le but de le mettre en avant, Draft Day a la volonté de dévoiler un aspect complexe de ce sport de manière à ce que tout le monde puisse le comprendre. C’est fait avec une certaine bienveillance et pour un public extrêmement large, mais ce n’est pas pour autant que ce public s’est rué en salles. Avec moins de 30 millions de dollars de recettes aux États-Unis, le film n’eut pas un gros succès et ce n’est pas en France qu’il va le connaître.

Le football américain ne fait pas partie intégrante de la culture française, mais il reste tout de même des exceptions comme moi-même, qui aiment particulièrement ce sport qui n’a rien de complexe et s’avère même encore plus simple que certains sports d’équipes. Si si, je vous assure que ne dis que la stricte vérité ! En attendant, le studio de distribution Metropolitan Films a pensé aux amateurs de football américains et ont édité une version DVD et Blu-Ray du film Draft Day, renommé chez nous Le Pari – Draft Day (titre étrange, mais faisant référence à un élément du film). Ce Blu-Ray n’a pas volonté à être vendu par palette, mais les éditeurs nous ont-ils malgré tout concocté une édition de bonne qualité ?

DRAFT DAY

bandeau1

Commençons par le commencement et par le menu principal. Comme on le sait, certains studios tels Universal, nous offrent des menus que l’on pourrait qualifier comme étant immondes. Celui de Draft Day ressemble à s’y méprendre à une base de site web avec un joli menu carré en haut à gauche, une bande-annonce en arrière-plan et deux bandes de “séparation” en haut et en bas avec en image de fond la pelouse d’un terrain de football américain. Ce n’est qu’un détail, mais un détail qui fait doucement sourire tout de même. Néanmoins, on conservera en tête qu’il s’agit d’un film qui intéresse 5 personnes en France, tout en sachant que sur les 5, seulement une va avoir une version légale du film et non une version numérique. Si votre calcul est bon, je suis le seul à voir ce menu, donc ce n’est pas une grosse perte.

Focalisons-nous donc sur ce qui est au cœur de cette édition Blu-Ray : le film. Doté d’un format d’image 1.85:1, mais surtout d’une résolution haute définition 1920x1080p, Draft Day possède une qualité visuelle qui est à l’image du monde qu’il nous dévoile que l’on pourrait qualifier comme étant : clinquante. Frôlant la perfection d’un point de vue technique, la qualité visuelle ne possède pas le moindre grain et met un point d’honneur à rendre les couleurs plus chatoyantes qu’elles ne le sont véritablement. Tout est saturé, tout est coloré, tout est beau, tout est pimpant… nous sommes bel et bien au cœur du business du draft. Un lingot d’or ne brillerait pas autant que la montre du manager des Buffalo Bills. Saturation des couleurs qui a tendance à dénaturer le propos qui se veut finalement réaliste même s’il a tendance à naviguer vers l’utopique. C’est un bien pour un mal dira-t-on, mais même si le film possède une réalisation qui joue uniquement sur des champ et contre champ et un scénario qui contraint le montage a usé à outrance du split-screen afin de mettre en scène et faire vivre des dialogues téléphoniques, le tout est servi par une colorimétrie qui reste belle et chatoyante. Elle met en valeur un scénario bien écrit, car réussissant à rendre compréhensible par n’importe qui quelque chose qui n’a rien de simpliste. Le tout plaira à ceux qui souhaitent en savoir plus sur ce fameux jour du draft.

draft-day-le-pari-blu-ray-test-image-1

bandeau1

En sus d’une belle qualité visuelle visuelle, cette édition Blu-Ray française dispose de deux pistes sonores 5.1 Dolby Digital, une française et une anglaise. D’un point de vue qualitatif, les deux se valent et font le travail, ni plus ni moins. Néanmoins, l’on se tournera avec facilité vers la piste anglaise afin d’avoir les véritables voix des nombreux acteurs et actrices de renom présents au casting de ce film. Kevin Costner, Jennifer Garner, Chadwick Boseman, Frank Langella, Rosanna Arquette, Terry Crews, Kevin Dunn, David Ramsey (Arrow) ou encore Tom Welling complète ce casting assez phénoménal, preuve que même si le film n’est pas destiné à devenir culte, ce sport attire de nombreux artistes américains. Le football est omniprésent dans leur culture et il le montre avec leurs participations dans ce film.

Dédié aux amateurs de football américain que nous sommes, nous aurions peut-être aimé avoir des documents sur le football américain en guise de bonus ou même pourquoi pas, une finale mythique du Super Bowl. Ce n’est pas le cas et c’est regrettable, mais la galette comporte tout de même deux modules, que sont un making of nommé “Bienvenue à la Draft” et un Commentaire Audio. Sympathique au visionnage, mais n’apportant pas plus d’informations sur le draft que le film n’en apporte, on va vite se tourner vers le commentaire audio qui est génial. Non pas pour ceux qui l’on enregistrer, puisqu’ils ne sont pas connus, mais parce qu’ils l’on enregistrer comme une conversation Skype et on rigole avec eux. Scott Rothman et Rajiv Joseph (II), tous deux scénaristes du film, racontent que l’enregistrement d’un commentaire audio est une première pour eux et nous racontent tout un tas d’anecdotes sur le football américain comme sur le film en lui-même. Ce n’est pas forcément intéressant sur le fond, mais on rigole avec ces deux Américains grands fans de football américain.

bandeau1

Draft Day n’est pas un film fait pour le public français ou même européen en règle général. C’est un film fait pour passer à la télévision aux États-Unis le weekend du Super Bowl afin de divertir les spectateurs américains en leur apportant un documentaire autour de leur sport favori avec une pléiade d’acteurs connus du monde du grand, comme du petit écran. Une édition Blu-Ray qui fait le travail, mais qui aurait pu être encore plus fournie, car seuls les amateurs du sport se la procureront. Il en reste un bon petit film, un divertissement au cœur du business que représente le football américain et plus précisément le jour des échanges de joueurs : le Draft Day.

Draft Day, Blu-Ray édité par Metropolitan Films, prix conseillé 17.99€

3/5

draft-day-le-pari-blu-ray-test-jaquette

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *