[Décryptage B.O] Deadpool Original Soundtrack – Junkie XL “Gon’ Give It To Ya”

 deadpool-soundtrack-ost

 

Après une campagne promotionnelle aussi folle que fournie, le public a enfin découvert Deadpool. Le personnage fracasse tout sur son passage, et son film semble suivre cette voie. Côté B.O c’est Tom Holkenborg, alias Junkie XL, qui s’y colle.

A l’instar de son travail pour Kill Your Friends, sa musique aurait pu être noyée dans une liste de morceaux populaires, mais il n’en est rien. Entre la pop mielleuse de Juice Newton et le hip-hop cinglant de DMXJunkie XL s’offre une place de choix. Et pour se faire, il est d’abord allé piocher dans les synthés rendus célèbres par Van Halen dans Jump et par Quincy Jones dans le Beat It de Michael Jackson (identifiables dès Maximum Effort). Cela s’inscrit dans la logique du film, lui-même référencé au possible, et caractérise la personnalité de Wade Wilson sous son costume.

 

Bande Originale disponible à l’écoute avec des titres supplémentaires, sur DEEZER et SPOTIFY.

 

Cependant, la bande originale ne verse pas dans le simple hommage. Le kitsch des synthés apporte l’aspect fun à une composition déconstruite et puissante. Cela est contrebalancé par les thèmes orchestraux plus tempérés, relatifs à Vanessa (Every Time I See Her) et aux X-Men (Four or Five Moments notamment). Lorsque Deadpool et ses nouveaux amis doivent combattre ensemble, les sonorités acoustiques et analogiques s’accordent et se mélangent. Watership Down et Stupider When You Say It en sont de bons exemples.

L’écoute de la B.O seule est conseillée, tant le mixage audio du film fait place belle aux bruitages et autres effets sonores. On peut aussi regretter l’absence du tube de Chicago – You’re The Inspiration, pourtant marquante dans le film. Pour anecdote, il s’agit de la chanson préférée – période années 80 – de Ryan Reynolds (ce qui n’est pas rien !). Malgré le rythme effréné du film, certaines pistes peuvent s’avérer redondantes par moment (The Punch Bowl par exemple).

 

Avec Deadpool, Junkie XL revient à la charge pour délivrer une B.O efficace et intéressante à plusieurs niveaux. Sans révolutionner le genre, celle-ci permet au moins de passer quelques bonnes sessions d’écoutes et d’apporter un plus non négligeable au film.


 

Informations Complémentaires sur cette Bande Originale, si vous souhaitez vous la procurer ou en connaître les dates de sorties :

  • Label : MILAN
  • Date de sortie : 19 février (CD) / CD 399 795-2
  • Date de sortie vinyle à confirmer / LP 399 807-2

Album disponible en précommande sur iTunes | Amazon | Streaming


 


 

Pour la campagne promotionnelle du film Deadpool, Franck Laurent et Milan Music (éditeur) ont réalisé un court entretien avec le compositeur Junkie XL. Il nous a semblé pertinent et intéressant de vous faire profiter de ses quelques questions et réponses. Notamment pour ceux qui ne connaissent pas bien ce fameux Tom Holkenborg alias Junkie XL. Dans cette courte interview, ce dernier revient en partie sur sa carrière, qui fera l’objet d’une très prochaine chronique sur ce site :

 

Franck Laurent : Quelle a été votre formation et qu’est-ce qui vous a conduit à la musique de film ?

Junkie XL -> J’ai reçu une formation classique et je joue de la batterie, du piano, de la guitare, de la basse et des instruments électroniques. Depuis 1987 j’avais déjà eu une carrière bien remplie, quand, en 1997, j’ai regardé un film qui utilisait ma musique. J’ai été tellement étonné de voir que cela fonctionnait bien que j’ai décidé de continuer dans cette voie, mais par moi-même.

 

Franck Laurent : Comment avez-vous été contacté pour écrire la BO de ce film ?

Junkie XL -> J’ai pu parler directement avec le réalisateur, Tim Miller, qui possédait l’un de mes premiers albums, des années 90.

 

Comment votre collaboration avec le réalisateur s’est-elle déroulée ?

Junkie XL -> Tim est un type très calme, très intelligent. Il a complètement fait confiance à mon instinct. Et quand il ressentait les choses différemment, il se contentait de le suggérer.

 

Franck Laurent : Quel type de musique avez-vous voulu composer pour ce film ?

Junkie XL -> Pour moi Deadpool est un personnage complètement fun, avec un côté fanfaron. J’ai pensé à une musique synthé dans le genre années 80, comme dans Miami Vice, ou Frankie goes to Hollywood ! Mais il y a aussi des personnages dans le genre Xmen. Ils requièrent une approche plus noble, avec une musique orchestrale. Mais dès que se pointe à nouveau Deadpool, pire qu’un “fouteur de merde”, on en revient aux synthés des eightees. En plus, Wham ! est son groupe favori.

 

Franck Laurent : Comment l’enregistrement s’est-il déroulé ?

Junkie XL -> La plupart de la BO a été réalisée dans mon studio. J’y conserve tous ces merveilleux instruments traditionnels des années 80. Les morceaux orchestraux ont été quant à eux enregistrés dans les studios de la Fox.

 

Franck Laurent : Selon vous, quel est le rôle de la musique dans un film ?

Junkie XL -> J’aime quand la musique devient l’un des personnages du film et qu’elle entre dans son casting. Une musique avec une voix, un timbre, un volume qui corresponde au film, mais en même temps parle d’elle-même et fasse progresser le scénario comme un outil de narration dramatique.

 

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *