Booksmart, le Teen Movie engagé et stylisé parfait pour bien démarrer l’été !

Synopsis : « Deux jeunes filles de terminale prennent conscience qu’elles auraient dû profiter davantage des ” années lycée ” afin de s’amuser et décident de se trouver un petit ami avant la fin de l’année scolaire. »


Les lumières de la salle de cinéma s’allument, tu te repositionnes sur ton siège pour avoir fière allure parce que la position “je m’installe comme à la maison” ce n’est pas trop ça, et là, ton ami(e) se retourne vers toi et te pose la question fatidique…

Actrice connue et reconnue dont le talent n’est pas simplement d’être une femme de, année après année Olivia Wilde a su se faire sa place sur nos écrans. Écrans de télévision avec la série Dr House, mais également dans les salles obscures avec des prestations dans les films Alpha Dog, Tron Legacy, Rush, Her ou encore Life Itself l’année passée. Cantonnée aux seconds rôles, de plus ou grandes envergures et plus ou moins intéressants, et si c’était son passage derrière la caméra qui lui offrait la carrière dont elle mérite ? Des acteurs, actrices, scénaristes et directeur.rice de la photographie qui s’essayent à la réalisation on en connaît. Certains ont détruit leurs carrières alors que d’autres sont devenus des cinéastes accomplis et reconnus pour leurs talents de metteur en scène ou leur sens du cadre. Après le jeune acteur Max Minghella qui signait il y a quelques mois le teen movie sobrement nommé Teen Spirit pour première réalisation, place à Olivia Wilde et à son propre teen movie, le bien nommé Booksmart.

Booksmart, ou l’histoire de deux étudiantes qui la veille de leur cérémonie de graduation se rendent comptent qu’elles n’ont pas assez profité de leurs années collèges pour s’amuser et faire la fête. Elles ont une nuit entière pour se rattraper et prouver qu’elles sont capables de lâcher leurs livres pour s’amuser. Un teen movie au postulat aussi simple que sommaire, mais suffisant pour permettre à Olivia Wilde et à son groupe de scénaristes dirigé par Katie Silberman, de dérouler un scénario qui ne lâchera jamais ses personnages. Il est de ces films qui ont une idée d’écriture, de direction d’actrices ou de mise en scène à la seconde, mais il est également de ces films qui empruntent énormément aux autres. Est-ce un mal ? Non, car tout ce qu’Olivia Wilde pioche au sein d’œuvres connues et reconnues ne va servir qu’à enrober un propos et une sensibilité qui est la sienne. Teen movie dans les grandes lignes comme dans les plus fines, on y retrouve les problématiques (passage de l’adolescence à l’age adulte, l’amitié…) et les rebondissements (remise en question, doutes…) propres au genre en question. Booksmart en devient malheureusement très prévisible et fondamentalement classique, mais c’est grâce à cette même compréhension du genre et à un amour sincère envers ses personnages que la metteuse en scène inculque en Booksmart une identité à part entière.

Pouvant être caractérisé comme féministe grâce ou à cause de la caractérisation de ces personnages principaux, l’on préférera dire que Booksmart est un film on ne peut plus moderne. Moderne dans sa manière d’inverser les codes du genre. Si dans sa volonté de mettre en lumière deux jeunes femmes studieuses qui ne répondent pas aux stéréotypes des jeunes femmes populaires du lycée, Olivia Wilde aurait pu faire preuve de condescendance envers ces dernières, il n’en est absolument rien. Booksmart est, comme son titre l’indique involontairement, un film d’une finesse et d’une intelligence rare dans l’approche de ses personnages. Les scénaristes jouent avec les stéréotypes, les accentuent un par un afin de les tourner en dérision et que le spectateur puisse en rire, sans jamais se moquer. Que ce soit au travers de la caractérisation ou de la finalité de l’arc narratif de chacun, aucun personnage (principal comme secondaire) n’est laissé pour compte. Chaque personnage apporte sa pierre à un édifice haut en couleur, burlesque et déjanté, mais également touchant et très attachant. Un large panel de personnages secondaires que va rencontrer notre duo principal au cours d’une aventure des plus agitées.

S’il souffre rapidement du syndrome “une séquence = un lieu = une étape du parcours”, on ne lui en tient pas rigueur grâce au plaisir ressenti devant le parcours réalisé par nos protagonistes. Deux jeunes femmes complémentaires, car aux caractères opposés, et pour lesquels se créé un affect incroyable très rapidement. De beaux personnages superbement interprétés par Kaitlyn Dever et Beanie Feldstein. La mise en scène est très sobre, s’efface derrière les actrices pour leur donner la place nécessaire afin d’être sous le feu des projecteurs. Sobriété dans la mise en scène, effacée par une réalisation volontaire clinquante et sophistiquée. En totale adéquation avec une score pop et extrêmement pêchue, la réalisation s’offre tous les effets possibles et imaginaux afin (beaucoup de ralentis par exemple), encore et toujours, de mettre en avant les réactions et émotions ressenties par les personnages. Forcer l’effet, forcer le kitsch et le ridicule de certaines situations afin de rendre ces personnages attachants, car humains et communicatifs, tout en oubliant jamais la notion de divertissement. Un divertissement d’excellente facture, tout aussi hilarant qu’attachant. Booksmart est un teen movie qui a conscience du carcan dans lequel le genre c’est enfermé au fur et à mesure des années. Ré-employer les codes du genre pour mieux jouer avec, tout en modernisant son approche afin que le genre évolue en même temps que son époque. Intelligemment écrit et superbement interprété. Il est un film engagé et féministe, mais il est surtout optimiste, sincère et d’une bienveillance rare envers chacun.


« Teen Movie sophistiqué, stylisé à l’extrême afin de divertir et de faire rire, tout en restant intelligemment engagé afin de développer un beau propos sur l’image que l’on se fait des personnes. »


Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *