Manchester by the Sea réalisé par Kenneth Lonergan [Sortie de Séance Cinéma]

manchester-by-the-sea-critique-film

Synopsis : “MANCHESTER BY THE SEA nous raconte l’histoire des Chandler, une famille de classe ouvrière, du Massachusetts. Après le décès soudain de son frère Joe, Lee est désigné comme le tuteur de son neveu Patrick. Il se retrouve confronté à un passé tragique qui l’a séparé de sa femme Randi et de la communauté où il est né et a grandi. “


Les lumières de la salle de cinéma s’allument, tu te repositionnes sur ton siège pour avoir fière allure parce que la position “je m’installe comme à la maison” ce n’est pas trop ça, et là, ton ami(e) se retourne vers toi et te pose la question fatidique…

cinetick[maxbutton id=”21″]


Assorti d’une rumeur plus que flatteuse et d’une “hype” (terme indispensable du moment) sur la composition de Casey Affleck (petit frère de…), Manchester by the Sea est un film à Oscars bien différents des derniers récompensés. Kenneth Lonergan, réalisateur et scénariste, propose un retour sur le passé. Passé que Lee a fui, suite à un drame personnel et qu’il doit affronter face à un drame familial.

Le drame personnel conditionne tout le film : les réactions de Lee, sa peur de ne pas savoir faire face, sa misanthropie réelle qui l’empêche de nouer des liens. Et ces passages sont ponctués de longs plans de paysages. L’eau entourant Manchester, les routes désertes, le vide des endroits pour rappeler que Lee est seul. Quand Lee est entouré, c’est la colère, la rancœur et des affrontements qui voient le jour. Manchester by the Sea est plus qu’un simple drame sur le deuil. Le film pose la question du retour aux origines pour affronter celles et ceux qu’on a laissés. Une histoire où revenir fait souffrir, car le personnage principal ne sait comment gérer. Gérer cet adolescent en crise, cette ex troublée et cet entourage malveillant.

Dans le rôle du frère perdu qui doit assumer son neveu, Casey Affleck montre à quel point l’intériorité lui va bien (on se souvient comment il sut tenir à tête à Brad Pitt dans le film L’Assassinat de Jesse James…). Il est entouré de seconds rôles qui ne phagocytent pas l’histoire. Ils interviennent à un moment précis pour jalonner le retour de Lee dans ses terres. Et amener aussi la possibilité d’une seconde chance… Le jeune Lucas Hedges est une révélation, Michelle Williams est parfaite comme à son habitude. Un dernier mot concernant la construction narrative faite de flashback pour poser le drame personnel de Lee (épaulé pourtant par son grand frère, l’impeccable Kyle Chandler). Des flashback en musique classique expliquant que la mort rôde autour de Lee. Elle est présente, l’enrobe et l’entraine vers la dépression constante alors qu’il doit tenir pour le bien-être de son neveu.

Drame poignant et bouleversant, Manchester by the Sea n’est pas un film tire-larmes. Kenneth Lonergan dose suffisamment l’émotion pour éviter cela. Un savant dosage permettant de poser une atmosphère froide et glacée, celle de la ville de Manchester by the sea.

[usr 4,5]

[ctt template=”5″ link=”0wFyZ” via=”yes” ]”Alors T’as Aimé ?” | Drame intime sur le passé d’un homme blessé remarquablement incarné. #ManchesterByTheSea via @CineCinephile[/ctt]


Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *