Alibi.com réalisé par Philippe Lacheau [Sortie de Séance Cinéma]

Synopsis : “Greg a fondé une entreprise nommée Alibi.com qui crée tout type d’alibi. Avec Augustin son associé, et Medhi son nouvel employé, ils élaborent des stratagèmes et mises en scène imparables pour couvrir leurs clients. Mais la rencontre de Flo, une jolie blonde qui déteste les hommes qui mentent, va compliquer la vie de Greg, qui commence par lui cacher la vraie nature de son activité. Lors de la présentation aux parents, Greg comprend que Gérard, le père de Flo, est aussi un de leurs clients… “


Les lumières de la salle de cinéma s’allument, tu te repositionnes sur ton siège pour avoir fière allure parce que la position “je m’installe comme à la maison” ce n’est pas trop ça, et là, ton ami(e) se retourne vers toi et te pose la question fatidique…

cinetick[maxbutton id=”42″]


2 307 718 entrées pour Babysitting en 2014, puis 3 203 541 entrées pour Babysitting 2 seulement un an après. Même si cette dernière paraît minime au premier abord (un million d’entrées qu’est-ce que ça peut bien représenter si l’on doit généraliser et faire un comparatif avec d’autres comédies populaires françaises), l’augmentation est colossale et prouve que le bouche à oreille aura permis à La Bande à Fifi de faire son nid au cinéma. Après avoir conquis la télévision par le biais de pastilles réalisées pour l’émission Le Grand Journal, ainsi que du show télévisé Chut Chut Chut, La Bande à Fifi c’est disloquée pour mieux percer. Alors que Reem Kherici réalisa en 2013 son premier film en tant que réalisatrice (avec les participations des autres membres de la bande en tant que seconds rôles), Philippe Lacheau, Tarek Boudali et Julien Arruti ont de leur côté été réunis à l’écran dans la comédie co-réalisé par Philippe Lacheau, à savoir Babysitting. Sans faire autant parler que ce dernier, Reem Kherici a cependant également connu le succès (577 418 entrées tout de même pour son Paris à Tout Prix) et a enchaîné les films en tant qu’actrice, mais également en tant que réalisatrice. Son second film (Jour J, ndlr), s’appuie par ailleurs sur la sortie de Alibi.com pour dévoiler ses premières vidéos promotionnelles dans les salles françaises. Une belle et double “succes-story” après quelques réussites, mais également quelques galères. Un succès mérité, car ils ont su rester humbles et conserver la fraîcheur et le naturel qui les caractérisaient tant auparavant. Dans la pleine veine de Babysitting premier du nom, Alibi.com est une comédie qui réussit à divertir et à faire rire grâce au naturel et à la dynamique créée par ses acteurs. L’entente, la bonne humeur et la complicité existante en plateau entre les acteurs transparaissent tout au long du film. Un regard, un rire, une tonalité de voix…un rien va permettre à la scène, puis au film dans sa globalité d’être communicatif et de permettre au spectateur de s’amuser.

Vous pouvez leur faire confiance, ils vont vous faire marrer !

La force du film Alibi.com réside dans la volonté du réalisateur (également scénariste) de ne pas chercher à révolutionner la comédie. La volonté de ne pas trop en faire, de simplement chercher à se faire plaisir et par conséquent, à faire plaisir aux spectateurs. Ils s’amusent et nous aussi. La démarche est sincère, naturelle et permet au film d’être bon et agréable à regarder malgré des défauts cinématographiques conséquents. Une photographie simplement naturaliste et sans esthétique particulière, une réalisation en pilotage automatique et un montage/découpage didactique au possible. Tout cela, sans omettre la bande originale qui manque de folie et la prévisibilité/simplicité de l’histoire que nous conte le film. Une histoire qui n’est pas à l’image du scénario dans son intégralité, qui est quant à lui : bon. Écrits de façon à ce que la rythmique de prononciation soit bonne et que les blagues fonctionnent (introduire un malaise ou silence, puis percuter avec quelque chose de plus dynamique, etc…), les dialogues paraissent naturels et ne dérangent en aucun cas. À l’image des multiples références cinématographiques et vidéoludiques qui ponctuent le film et donneront le sourire à tout bons geeks et cinéphiles présents dans les salles. Alibi.com n’est pas un grand film, n’est pas une grande comédie, mais il ne cherche pas à l’être pour autant. C’est un film de potes, fait par des potes qui s’amusent et qui cherchent à amuser. On aimerait cependant qu’ils aillent plus loin, qu’ils fassent preuve de plus de folie et d’audace, notamment au travers d’une esthétique plus prononcée et d’une mise en scène plus inspirée. Faire rire et divertir, c’est une bonne chose, mais il va falloir maintenant se renouveler pour le futur. Un futur qui est peut-être entre les mains de Tarek Boudali, dont le premier film en tant qu’acteur, réalisateur et scénariste, Épouse-moi mon pote, sortira le 25 octobre 2017. Film dans lequel joueront bien évidemment Philippe Lacheau et Julien Arruti.

[usr 3]


Commentaires Facebook

1 commentaire sur “Alibi.com réalisé par Philippe Lacheau [Sortie de Séance Cinéma]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *