13 ans après… ça porte bonheur non ? X-Files, le retour

x-files-revival-m6

Synopsis : Fox Mulder et Dana Scully sont approchés par Tad O’Malley, un expert des théories du complot qui rencontre un énorme succès avec son émission sur le net. Celui-ci, pensant avoir découvert une importante conspiration gouvernementale, tente de convaincre les anciens agents spéciaux que de nouvelles preuves d’enlèvements par des extra-terrestres ont été cachées. Des années après l’effrondrement de leur couple, Mulder et Scully sont donc amenés à retravailler ensemble… (ça c’est pour l’épisode 1).

13 ans que les fans attendaient ce retour… après notamment le désastreux X-Files : Régénération au cinéma (sorte de grand épisode plus qu’un véritable film sur grand écran pour nos agents du FBI : Dana Scully et Fox Mulder).

L’exploit, avant de vous parler des deux épisodes proposés ce soir, est le fait que M6 ait réussi à proposer les épisodes un mois après leur diffusion aux USA. Les audiences parleront d’elles-mêmes pour savoir si le streaming (soyons gentils… ne parlons que de Streaming) sera passé par là ou non.

Est-ce que ce retour vaut le coup…pour le moment… (pas de spoiler et surtout, je regarde les épisodes en temps réel) ?

On va commencer par le point le plus émouvant : les retrouvailles avec David Duchovny et Gillian Anderson et avec la voix de Mulder mais pas celle de Scully… la regrettée Caroline Beaune qui doublait Gillian Anderson est disparue en 2014… alors oui, X-Files se regarde en version originale mais pour le souvenir, j’ai débuté en version française… et c’est triste de se dire que malheureusement, Dana n’aura plus cette voix si particulière même si Danièle Douet arrive à retrouver certaines intonations de la Dana que l’on connaissait.

Voix de Scully


Sinon, est-ce que c'est bien ?

Aussi surprenant que cela puisse paraître, dans un monde où tout va plus vite, où les réseaux sociaux et le net nous donnent tout en temps réel, X-Files prend son temps.

© 20th Century Fox Television
© 20th Century Fox Television

Chris Carter n’a pas oublié ce qu’il a fondé et ce qu’il a créé au point de facilité la continuité réelle avec les précédentes saisons. Quelle joie de se retrouver en terrain connu, avec même cette idée de revoir des amis qu’on aurait juste quittés la veille.

Chris Carter réussit à proposer ce qui fait le sel d’X-Files et ce pourquoi on aime la série : le complot qui se révèle par petites touches, l’apparition d’un illuminé, l’étrange jeune fille, les analyses d’ADN et enfin la reformation du couple Scully-Mulder ! Cette alchimie si particulière qui fait que l’on reste accro à la série : alors, amoureux ou pas ? ensemble ou pas ? Là n’est plus la question, car on sait qu’entre eux, il y a eu un passé et il y aura un futur… c’est certain !

Non l’intérêt est de savoir comment ce bon vieux Chris Carter va nous emmener avec lui et nous permettre de croire encore.

I want to believe…

On a clairement envie de croire et d’y croire… et il le faut parce que ce premier épisode dans sa lenteur installe le climat typique des saisons précédentes. L’enquête, le pré-générique, la conspiration, les deux héros, le doute chez Scully, la pugnacité de Mulder, les premiers éléments de l’enquête, la musique de Mark Snow, Skinner, le contact secret et finalement l’Homme à la cigarette sur la dernière minute du premier épisode… enfin !


© Fox Broadcasting Co.
© Fox Broadcasting Co.

Épisode 1 : Ce premier épisode intitulé “La Vérité est Ailleurs” (gimmick que l’on a pu voir presque à chaque fin de générique) est un clin d’oeil pour les fans… et surtout, il est la première partie qui sera complétée lors du dernier épisode de la saison 10.

Alors que nous préparent les épisodes 2 à 5 ? Et bien, ce sont des lonners, à savoir des épisodes que l’on peut regarder indifféremment avec une enquête par épisode, mais où le complot n’avance pas réellement… ou presque, car l’épisode 2 va apporter quelques petites données sur la conspiration.


© Ed Araquel/FOX
© Ed Araquel/FOX

Episode 2 : Les enfants du chaos

Une histoire basique d’enfants difformes abandonnés ou rejetés par leurs parents : récupérés et élevés dans une espèce d’hôpital où un docteur cherche leur particularité. Autant ne pas en dire plus, cet épisode est aussi de facture classique mais déjà quelque chose a changé : la relation Mulder et Scully se fait plus tendre et plus proche car cette histoire d’enfants abandonnés les plongent dans le souvenir de leur enfant, William, confié à une autre famille pour son bien… mais les flashbacks nous montreront une autre version.


Que retenir de ce retour ?

Qu’il fait plaisir à voir, qu’il fait du bien même si pour le moment tout n’est qu’une remise en place… il est vrai que l’on pouvait attendre des explosions, de la conspiration à 200% ou des extra-terrestres cachés ici ou là, mais ça aurait été de trop !

En Conclusion :

Au final, Chris Carter réussit l’exploit de nous scotcher au fauteuil pour nous faire revenir pour les prochains épisodes. Et surtout, il a installé chez moi cette impatience de connaître la suite, cette envie de déjà savoir ce qui va se passer et la frustration de devoir attendre, car vouloir anticiper, ce serait révéler les affaires non classées sans Mulder et Scully.

… Vivement la suite donc !


Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *